Brabant

Grosse consternation, lundi matin, pour le personnel pédagogique du collège Da Vinci, à Perwez. Alors qu'ils arrivaient au sein de l'établissement, vers 7 h 50, ils ont constaté que d'importantes dégradations avaient été commises durant la nuit. "Deux bureaux ont été saccagés, plusieurs portes ont été défoncées, des extincteurs ont été vidés et les auteurs ont uriné dans certaines pièces", déplore la directrice Maud André.

Les auteurs sont repartis en laissant un vrai massacre derrière eux tout en volant deux ordinateurs portables ainsi qu'une caisse contenant de l'argent. "Les faits se sont produits entre dimanche 22 h, heure à laquelle une asbl qui répétait pour un concert a quitté le collège, et l'arrivée des éducateurs", précise Maud André, qui se dit très touchée par l'événement : "C'est très triste de faire ça à une école. D'autant plus dans une école en création dans laquelle tout le monde se bat au jour le jour pour la faire vivre. Je tiens à tirer mon chapeau au personnel pour la solidarité qui s'est mise en place. Tout le monde a mis sa main à la pâte pour nettoyer les dégâts."

Un nettoyage qui n'a pu être réalisé qu'après le passage de la police locale et de la police scientifique. Cette dernière est intervenue pour tenter de retrouver des indices permettant de remonter jusqu'aux auteurs des faits. Les traces d'urine seront notamment analysées pour déterminer si elles sont exploitables.

Un appel est également lancé à d'éventuels témoins. Les personnes qui auraient vu quelque chose de suspect à proximité du collège dans la nuit de dimanche à lundi sont invitées à contacter la zone de police Brabant wallon Est.