On le sait, les Dominicains, qui occupèrent la Ferme de Froidmont à Rixensart pendant 38 ans, sont désormais sous d’autres cieux, à Louvain-la-Neuve et à Bruxelles. Mais leur départ a donné des idées à Thierry de Stexhe. "En juin 2009, lorsque les Dominicains ont annoncé leur départ de Froidmont, je me suis dit : il y a quelque chose à faire ici", indique-t-il. L’homme a travaillé comme directeur des ressources humaines pendant de nombreuses années et a pris une année sabbatique, en vue de relever de nouveaux défis. Résultat : des travaux sont encore en cours actuellement à la ferme, mais dès le 27 septembre, la Ferme de Froidmont Insertion ASBL s’ouvrira à tous. "Je souhaitais créer une association d’économie sociale. Étant donné que la nourriture rassemble les gens et vu le grand réfectoire qui était disponible, l’Horeca s’est imposé. Et je me suis lancé dans la création d’une association d’économie sociale visant à réinsérer des personnes en les formant."

L’objectif de l’association est "l’insertion psycho-sociale de personnes précarisées" et donc de permettre à des demandeurs d’emploi et/ou à des personnes à faible niveau de qualification de reprendre pied dans le marché de l’emploi, par l’acquisition de compétences techniques, scolaires et sociales, explique-t-on à l’ASBL : "dans une société très compétitive et un contexte socio-économique difficile, la demande pour ce type de structure augmente, et nos rencontres avec les responsables de l’insertion sociale en Région wallonne nous ont apporté la confirmation que de nombreux besoins restaient sans réponse dans le centre du Brabant wallon. "

Concrètement, l’ambition de l’association est de former ces personnes comme commis de cuisine ou de salle, "selon des pédagogies inspirées du compagnonnage", précise Thierry de Stexhe. Une dizaine de stagiaires devraient être formés chaque année, encadrés par deux formateurs, dans le but que 60 % d’entre eux retrouvent un emploi stable, en collaboration avec le Forem et la Mire BW.

Les stagiaires seront donc aux fourneaux de la "Table de Froidmont" : un restaurant didactique de 35 à 60 couverts qui proposera une carte classique basée sur des produits locaux. Outre une mise au travail sous forme de stage, le logement à la ferme même est intégré dans la formule proposée par Froidmont Insertion ASBL.

"Comme les Dominicains habitaient sur place, nous nous sommes dits : pourquoi ne pas créer des logements ?, poursuit Thierry de Stexhe. D’autant qu’il y avait beaucoup d’espace et que nous souhaitions en faire un lieu de vie." Plusieurs prêts et des investissements privés ont permis de débuter la rénovation de cette aile de 1300 m2 mise à disposition de l’association durant 27 ans par les Dominicains.

Les travaux ont commencé en mars 2010. Il a notamment fallu isoler les toitures, remplacer le chauffage et rafraîchir les lieux, afin d’en faire des logements. L’aile accueillera une dizaine de personnes, soit dans des logements d’urgence ou dans des logements de transition. Il reste un studio et un duplex à louer. Le bâtiment compte aussi six chambres d’hôtes. Quant aux anciens salons des Dominicains, ils ont été transformés en trois salles de réunion. Située au centre de Rixensart, la Ferme de Froidmont rassemble, outre l’ASBL, une bibliothèque communale, l’église et sa paroisse, la cure, des logements d’urgence et des locaux culturels ainsi que l’asbl Odysséa, qui propose des activités parascolaires pour les 6-12 ans.L.Dm et So. De.

Infos : www.froidmontinsertion.be