A Louvain-la-Neuve, l'actualité se confond avec la campagne électorale. Avant de lever un coin du voile sur ses candidats et sur son programme, la liste citoyenne «Louvain-la-Neuve» s'est mise au diapason des préoccupations les plus urgentes de la cité universitaire. Sept mois après son ouverture, le centre commercial de l'Esplanade ne connaît pas le succès espéré et il n'y a pas eu d'effet d'entraînement sur les autres commerces du centre. Pire: des affiches «liquidation totale» commencent à faire leur apparition sans parler de la grogne grandissante des habitants du coeur de la ville. En cause? Encore et toujours, le coût des parkings qui chasse la clientèle, tous les commerces confondus, alors que les riverains de la dalle ne peuvent jamais se garer près de leur domicile. Pour Jacky Reginster, «il est temps qu'un geste fort soit rapidement posé car Louvain-la-Neuve court un réel danger de voir son centre se vider sans même parler des commerçants qui se sont fait gruger».

La tête de liste de «LLN» estime que «la ville, en tant qu'autorité publique et défenderesse des intérêts des habitants doit prendre le problème à bras le corps. D'autant plus que l'UCL semble se retirer sur la pointe des pieds de la gestion, laissant le champ libre aux promoteurs qu'elle a attirés».

«LLN» n'entend pas qu'élever la voix mais aussi agir: c'est pourquoi elle lance une enquête sur les taux d'occupation des parkings tout au long des prochaines semaines. L'on procédera ainsi à un relevé systématique desdits parkings. Mais Reginster ajoute tout aussitôt que contrairement à ce qu'une liste concurrente a annoncé, le retour à la gratuité totale est un leurre: «Restons réalistes, tout service a un coût et c'est jouer avec le feu que de faire des promesses démagogiques... Notre réaction se veut plus constructive: plutôt que de rester avec des parkings vides, il faut adapter les tarifs pour arriver à une solution win-win où tout le monde gagne»... Et de proposer un tarif forfaitaire de 1€, tous les jours de 18h à 8heures du matin et de 2€, le dimanche de 8h à 18 heures. «LLN» souhaiterait aussi une diminution générale des tarifs pleins de 40pc et n'oublie pas les riverains de la dalle qui ne devraient puiser qu'un euro par jour dans leur gousset.

Jacky Reginster a aussi rappelé que la liste néolouvaniste n'était «ni séparatiste, ni une succursale du MR, ni une liste de repli sur soi». De fait, parmi les premiers candidats présentés à la presse figurent déjà - la présentation de l'ensemble se déclinera dans les semaines à venir... - Walter Léonard, un vrai «né-natif» de Céroux-Mousty mais qui a pignon sur rue à LLN comme assureur, mais aussi des Néolouvanistes qui ont fait leurs preuves dans l'action solidaire ou le combat pour l'égalité des chances comme Martine Kapita Kamba (Collectif des femmes, etc.) ou Paule Champion. Le programme débordera aussi, et de loin, l'action de proximité à «LLN» comme l'a expliqué Yves van Steenberghe: «La mobilité pour nous couvre l'ensemble de la ville. Et nous serons aussi très attentifs à la bonne gouvernance urbaine, à commencer par le CPAS...»

© La Libre Belgique 2006