Passer dans un rouleau de tapis, marcher sur une poutre, glisser sur un banc incliné Tel était le programme de la matinée pour des dizaines d’enfants de maternelle, mercredi. Un tour du monde (comme on dit dans le jargon des profs de gymnastique) qui a manifestement plu aux plus jeunes et à Ludivine Henrioulle. L’échevine jodoignoise de l’Enseignement était en effet ravie du succès de la deuxième édition des journées sportives organisées par le réseau des écoles communales. "Que ce soit d’un point de vue physique ou psychologique, le sport aide l’enfant dans son développement, précise Ludivine Henrioulle. C’est un bel outil de sociabilisation qui exige de la discipline, du respect, de la patience, de la concentration J’y vois une réelle valeur éducative." L’an passé, ce sont plus de 500 enfants qui ont profité de l’occasion. Ils seront environ 900 cette fois-ci. La différence ? "On nous a suggéré de lancer l’invitation aux autres réseaux, chose que nous avons faite, précise Thierry Léonard, un des deux directeurs jodoignois. Et l’institut de la Providence nous a répondu positivement." Pour encadrer tout ce petit monde, les clubs de l’entité ou qui fréquentent le hall Baudouin Ier ont été sollicités. Ils ont également pu compter sur l’implication des profs de gym. "Tous ceux qui étaient là l’an dernier sont de retour, souligne Thierry Léonard. C’est aussi une belle opportunité pour eux de se faire connaître." De quoi établir un programme relativement varié mêlant diverses disciplines telles que le volley, le hand-ball, l’aïkido, le kin-ball, le badminton, le tennis, le judo et, qui sait, donner goût à certains écoliers voire faire éclore des vocations.