Les policiers basés à Jodoigne vont-ils déménager à terme et subséquemment quitter l'ancienne gendarmerie sise rue du Bosquet? C'est en tout cas l'espérance avouée non seulement des agents mais également des autorités. «Ces locaux sont à la limite de l'insalubrité, explique Jean-Paul Wahl, bourgmestre de Jodoigne et président de la zone de police. Sans parler des préfabriqués qui ont été ajoutés et où en été, on meurt de chaud, tandis qu'en hiver, on meurt de froid. Enfin, au niveau des accès, ils dépendent en partie d'un accord avec la grande surface contiguë.»

Le dossier devrait donc selon toute vraisemblance être lancé en 2006. Quant à la localisation, c'est une autre paire de manches. Ainsi, du côté de Jean-Paul Wahl, il ne fait aucun doute que le nouvel hôtel de police se situera dans la cité de la Gadale. Diverses places du quartier situé entre la rue de Piétrain et la chaussée de Tirlemont étant citées. Reste que pour Perwez - qui avec Hélécine, Orp-Jauche et Ramillies compose la zone -, rien n'a été officiellement décidé au niveau du choix de la commune d'accueil. «Il ne faut pas tout focaliser à Jodoigne, explique Jean-Louis Lempereur, bourgmestre e.f. Pourquoi ne pas envisager d'installer les forces de l'ordre dans une autre entité? Autant dire que cela ne fait pas plaisir quand, en collège de police, je fais cette remarque car il existe une réelle volonté de M. Wahl de garder l'hôtel de police dans ses murs, cela même si Perwez n'est jamais qu'à 10 km de Jodoigne....»

© La Libre Belgique 2006