La Fédération PS du Brabant wallon a annoncé mercredi soir la démission de l'échevin tubizien Michel Picalausa, après avoir découvert qu'il ne payait pas de précompte immobilier pour sa maison construite il y a quinze ans. Sa propriété n'était en effet pas enregistrée au cadastre, une procédure pourtant obligatoire lors de la construction d'une maison. L'information de nos confrères de Sudpresse a poussé les instances politiques socialistes à demander sa démission, qu'il a acceptée.

"Il a été demandé à Michel Picalausa de remettre sa démission, ce qu’il a d’ailleurs lui-même proposé et donc accepté, explique la Fédération PS du Brabant wallon dans un communiqué. L’échevin a reconnu la situation, rappelant cependant qu’il s’en était rendu compte et qu’une procédure de régularisation était en cours depuis 2020. Nous tenons à rappeler que la situation dans laquelle se trouve Michel Picalausa est d’ordre privée et n’est pas en relation avec son travail d’échevin."

Le président de l’Union socialiste communale (USC) de Tubize et le bourgmestre vont réunir les instances locales du PS et consulter les partenaires de la majorité afin de les en informer et de proposer un ou une candidat(e) en remplacement de l'échevin.