L’archevêque André-Joseph Léonard, l’évêque du Brabant wallon, Mgr Jean-Luc Hudsyn mais aussi les responsables de la Communauté de l’Emmanuel et le curé de LLN, Pierre Hannosset et, au moins par l’esprit à défaut d’y être présent de corps, le recteur de l’UCL Bruno Delvaux, retenu ailleurs en dernière minute : il n’y avait que du beau linge, si l’on ose ainsi dire, pour l’inauguration mardi soir à Louvain-la-Neuve du Foyer Saint-Paul qui accueille 44 étudiantes et étudiants proches de l’Emmanuel. Entendez : des jeunes qui selon les règles prescrites souhaitent "unifier la recherche et la connaissance de la foi chrétienne avec le savoir acquis à l’Université, et ainsi construire sa personne à la lumière de l’Evangile". Mais l’objectif ne concerne pas seulement la dimension spirituelle ! C’est que le Foyer Saint-Paul veut aussi encourager ses "pensionnaires" à s’engager concrètement "pour mettre leur formation au service des enjeux et des besoins du monde d’aujourd’hui".

Aussi, l’endroit qui accueillait jusqu’il n’y a guère les séminaristes se veut aussi "un lieu de vie conçu pour favoriser l’éducation à la liberté et à la responsabilité".

L’équipe d’animation du Foyer regroupe des membres de la Communauté de l’Emmanuel de différents états de vie (famille, consacrées et prêtre) et favorise ainsi l’accompagnement des étudiants, à travers les diverses réalités de la vie du Foyer : étude, vie communautaire, formation chrétienne, engagement.

Sur le plan ecclésial, le Foyer est sous la responsabilité de Mgr Hudsyn et cela en lien avec l’abbé Pierre Hannosset, le curé de la paroisse étudiante de Louvain-la-Neuve.

C’est d’ailleurs dans un esprit de collaboration, que le Foyer Saint-Paul héberge actuellement deux kots de la paroisse universitaire. Si ce Foyer est une "première" belge, l’Emmanuel propose dans une quinzaine de villes universitaires, surtout en France, mais également en Autriche et au Canada, des lieux de vie résidentiels avec le même objectif.