Voilà trois ans que la Ville de Wavre loue un local de la galerie des Carmes, à front de rue, pour y exposer une maquette de ce à quoi devrait ressembler la ville en 2030 et y expliquer les projets qu’elle entend mener d’ici là. À l’époque, en 2018, la location de ce local à raison de près de 2 000 euros par mois avait déjà fait grincer les dents de l’opposition, alors qu’il avait été inauguré peu de temps avant la période de suspicion électorale.

Le débat sur la pertinence de ce local est revenu sur la table lors du dernier conseil communal avec la proposition du renouvellement du bail pour trois années supplémentaires. Les conseillers CDH et Ecolo ont répété leur ferme opposition à la location de ce local, qu’elle juge trop coûteux. D’autant que les projets qui étaient alors annoncés n’ont pas avancé au rythme promis. "Wavre 2030 prend l’eau de toutes parts, a déploré Bastian Petter, pour Ecolo. Les comptes de la Ville ne permettent plus les ambitions du plan. […] Or, ce local, que nous louons quasiment 2 000 € par mois, est devenu un simple bureau pour les services de l’urbanisme et de la communication. Ça fait cher le bureau de 60 m². Et maintenant, vous voudriez qu’on signe encore pour 3 ans ? Un rapide calcul nous dit qu’en six ans, la Ville aura dépensé 140 000 € pour ce local. Autant dire une somme folle." De son côté, Bertrand Vosse (CDH) a déploré l’absence de mise à jour sur le site dédié à Wavre in progress.

La bourgmestre Françoise Pigeolet a assuré que "la poursuite de la location de ce local vise, non pas à faire la publicité du collège, mais à proposer une vitrine de l’ensemble des activités menées par nos différents services." Elle a ajouté que le site internet sera prochainement mis à jour.