L'Association solidaire des masques stéphanois veut en créer 11.500 et, à terme, en fournir deux par personne.

Faisant fi du débat sur l'utilité ou non de porter un masque, certaines communes, dont Wavre et Ottignies-Louvain-la-Neuve, recommandent vivement à leurs habitants d'en porter un. D'autres ont carrément lancé des appels au matériel et aux couturier(ère)s pour en confectioner, comme Rixensart.

À Court-Saint-Étienne, on s'en est un peu inspiré et deux citoyens ont décidé de lancer une grande opération de masques, baptisée "Association solidaire des masques stéphanois". L'objectif ? Que chaque Stéphanois puisse en avoir un rapidement. Outre la collecte de masque organisée par la commune et le CPAS, ils appellent donc à la mobilisation pour en fabriquer en grande quantité. "Il s'agit dans un premier temps de produire un masque en tissu pour chacun(e), lavable, expliquent les deux initiateurs de l'opération Xavier Marichal et Pierre Walgraffe. On parle donc de 11.500 masques ! Idéalement, à terme il en faudra deux par personne."

Intéressé(e) ? Il est demandé aux volontaires de s'inscrire sur ce lien. Il suffit d'y renseigner vos coordonnées et d'annoncer les tâches que vous vous sentez capables de réaliser : création de patrons adéquats, découpe du tissu, couture des masques, distribution des masques... À l'heure d'écrire ces lignes, 140 Stéphanois avaient déjà rempli le questionnaire.

Les initiateurs estiment à 10.000 euros le coût du polyester pour la confection des masques, sans compter la commande de fil à cordon. Ils espèrent une intervention de la commune pour procéder à la commande du polyester. "Cela permettrait d'offrir un masque à chaque Stéphanois(e). Sinon, nous demanderons à chacun de couvrir les frais d'achats, à savoir 1€ par masque."