Quelque 150 élèves du collège Saint-Augustin de Genval ont planté 300 arbres.

Ils avaient troqué leurs cahiers et crayons pour de bonnes bottes et des pelles ce vendredi matin. Eux, ce sont les 150 élèves de maternelles et primaires du collège Saint-Augustin de Genval. Leur mission, largement réussie, consistait à replanter 300 arbres et arbustes sur le terrain de l’école. "C’est l’aboutissement d’un projet lancé il y a près d’un an avec Urban Forests (et rendu possible grâce au soutien de Nao - Chocolats bio en vrac), se réjouit le directeur Étienne Balthazar. Quand ils nous ont présenté l’idée de recréer un écosystème forestier au sein de l’école, on a tout de suite adhéré."

Et ce sont les tout jeunes élèves eux-mêmes qui ont redonné vie à la forêt sur une surface de 100m2. "On a choisi 25 essences indigènes en fonction du sol et du climat, explique Dorian Malengreau pour Urban Forests et ancien élève du collège. En les plantant de manière assez dense (3 arbres par m2) et dans des conditions optimales, on s’assure qu’ils poussent dix fois plus vite que la normale. Dans la pratique, les arbres devraient grandir d’un mètre chaque année."

Grandir avec la forêt

Ce qui signifie qu’en 10 ans, l’école aura recréé une véritable forêt centenaire. Avec toutes les retombées que l’on peut imaginer : une amélioration du cadre naturel de l’école, un véritable refuge pour la biodiversité, une reconnection avec la nature, etc.

Surtout que les élèves vont grandir avec la forêt. "Le projet est génial et les élèves adorent, il suffit de regarder l’enthousiasme avec lequel ils plantent les arbres, sourit Jacqueline Dubois, institutrice de 2e maternelle. Et c’est sûr que quand ils seront en 6e primaire, les arbres aussi seront devenus grands. Mais entre-temps, on va continuer la mission pédagogique du projet en continuant à en discuter en classe, à aller examiner la forêt au fur et à mesure du temps."