Dimanche après-midi, cinq patrouilles sillonnaient le territoire.

Les habitants de Braine-l’Alleud sont manifestement disciplinés : il y a eu assez de procès-verbaux dressés ce week-end pour non-respect des règles de confinement ou de distanciation sociale. À l’heure de boucler cette édition, les chiffres précis n’étaient pas encore connus mais le chef de la zone de police brainoise Stéphane Vanhaeren, estimait qu’une trentaine de procès-verbaux ont été dressés durant les deux jours.

Bien moins que redouté, vu le beau temps du week-end… et les moyens mis sur le terrain puisque dimanche après-midi, cinq patrouilles sillonnaient le territoire. La plupart des faits constatés concernent des déplacements non nécessaires. Vu le peu de monde dans les rues, les policiers ont contrôlé certains véhicules en mouvement, y compris pendant la nuit. Et là, certains sauront désormais qu’aller se balader en mobylette au clair de lune ou aller voir des amis en voiture peut coûter très cher…