Plusieurs idées pour redynamiser le commerce seront présentées dans le PST.

Ce week-end, il y avait pas mal de monde dans le centre de Braine-l’Alleud : le marché provençal organisé sur la Grand-Place Baudouin 1er a bénéficié d’une météo en accord parfait avec le thème de la manifestation. Ajoutez-y l’accent des exposants, la saveur des produits et un petit fond musical de cigales, et vous obtenez une petite rallonge aux vacances, et la recette du succès.

Le collège avait imaginé cette organisation pour clôturer le mois d’août en beauté, et également pour attirer du monde en centre-ville, où les commerces ne vivent pas des jours faciles. Pour l’échevin en charge de la matière, Jean-Marc Wautier, ce n’est pas en ouvrant de nouveaux commerces que l’on fait marcher les affaires : c’est d’abord en attirant des clients potentiels dans le centre. Et le reste suivra.

Des aménagements attractifs

Cela passe donc par l’organisation de certains événements, mais aussi par des aménagements attractifs et de qualité, et par la présence d’espaces conviviaux. D’où le réaménagement envisagé du parvis de l’église et de ses environs immédiats, et surtout du parking de la Cure. Le stationnement actuel en surface pourrait descendre d’un ou deux étages, pour faire place à une aire sécurisée qui pourrait accueillir certaines manifestations.

Le programme stratégique transversal (PST), qui sera présenté par le collège au conseil communal du début du mois de septembre, comprend un volet "commerce" visant à optimiser l’offre en centre-ville. Et on y retrouve notamment l’idée d’organiser des foires commerciales, celle d’un marché de produits locaux, ainsi que la construction d’une halle qui avait été évoquée lors de la "charrette urbanistique".

Le type de halle reste à définir : classique, semi-couverte ou "halle gourmande" où les clients pourraient déguster certains produits sur place, les spécialistes devront se pencher sur la question en fonction des besoins réels de la population et de l’évolution des habitudes. Pour plancher sur tout cela, l’association des commerçants fera partie des acteurs associés à la réflexion aux côtés des autorités communales.