La représentation de samedi soir annulée à cause de la météo.

Le crachin de ce samedi après-midi n’augurait rien de bon pour la représentation du soir de Cyrano de Bergerac à l’abbaye de Villers, mais le public y a tout de même cru jusqu’au bout. Car même le site de la société de production de spectacle Del Diffusion, à l’origine du spectacle, ne prévenait pas d’une quelconque annulation.

850 déçus

Après avoir fait entrer le public dans l’enceinte de l’abbaye, les organisateurs ont annoncé au micro la mauvaise nouvelle aux 850 personnes rassemblées devant les portes de l’abbatiale, où se déroule la pièce. C’est que les organisateurs voulaient attendre jusqu’au dernier moment.

Il a fallu trancher

Malgré les rapports météo pessimistes qu’ils ont reçus tout au long de l’après-midi, ils espéraient une accalmie durant la soirée.

À 20h30, il a pourtant fallu trancher. Ils se sont rendus à l’évidence et ont décidé d’annuler la représentation.

Une fin de saison compliquée

Une procédure de remboursement a été proposée au public, en envoyant les souches des billets par courrier postal.

Un transfert de billets pour la représentation de ce dimanche soir était également possible, quelques dizaines de places étant encore disponibles - ce qui n’était déjà plus le cas dimanche matin. Une représentation elle-même rajoutée suite à l’annulation d’un soir de la semaine dernière, suite aux averses.

La pièce de ce dimanche a finalement été maintenue. De son propre aveu, Patrick de Longée, directeur artistique de l’agence Del Diffusion, la fin de saison a été quelque peu compliquée avec ces conditions météo.

La désolation de Bernard Yerlès

Gentleman, Bernard Yerlès est venu saluer en personne les déçus après l’annonce.

Déguisé et maquillé, il a joué quelques passages de la pièce dans les couloirs de l’abbaye, pour le plus grand plaisir du public, et s’est prêté au jeu des photos souvenir avec ses fans. "Nous sommes bien désolés d’annuler ce soir. Je voulais vous saluer et vous souhaiter tout le bonheur possible."

Et de rajouter qu’il est bien trop dangereux pour les acteurs de jouer une telle pièce sur un sol glissant.