Un groupe de travail du 27+1, l'organe créé en Brabant wallon pour faire dialoguer les 27 communes de la province et le collège provincial, a été organisé mercredi à Wavre à propos du coronavirus. Sans se substituer aux autorités compétentes, les membres se sont accordés sur des principes communs afin d'assurer la cohérence des décisions prises dans toutes les communes de la Jeune province, et d'éviter d'alimenter la psychose dans la population. Des recommandations communes ont notamment été adoptées à propos des voyages scolaires. En complément à une circulaire émise par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le conseil 27+1 recommande d'annuler, jusqu'à la fin de l'année scolaire, tous les voyages de classe vers les zones répertoriées comme officiellement à risque.

Pour les autres excursions, le 27 + 1 recommande le maintien tout en veillant à l'application stricte des recommandations d'hygiène. Ces voyages seraient alors à participation non obligatoire, avec un accueil organisé à l'école pour les élèves qui ne partiraient pas.

En ce qui concerne les établissements scolaires, le Service provincial de promotion de la santé à l'école (PSE) est mobilisé pour assurer la diffusion des informations utiles et rediriger les parents en quête d'information vers les médecins coordonnateurs. Ce service suit également l'évolution de l'épidémie en s'informant quotidiennement auprès des principaux acteurs nationaux et internationaux.

Les autorités présentes au 27+1 se sont aussi accordées pour adopter une procédure et des recommandations similaires à destination des pouvoirs locaux. Il a aussi été décidé que toutes les mesures et initiatives prises par les communes et CPAS, en vue de réduire les risques de diffusion du virus, seront communiquées au gouverneur de la province.