La présence d'une mygale leur ayant été signalée dans un jardin waterlootois, les pompiers s'y sont déployés samedi après-midi, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon. Sur les lieux, ils se sont trouvés face à une araignée... en plastique. Manifestement très inquiet, un habitant de l'avenue des Frênes, à Waterloo, a alerté les services de secours, samedi vers 15h25, indiquant qu'un dangereux arthropode avait élu domicile dans sa propriété. La description de l'animal correspondait sans aucun doute à une araignée orthognathe de type mygale, donc potentiellement venimeuse.

Le centraliste de la caserne brabançonne a aussitôt conseillé au Waterlootois de couvrir l'animal à l'aide d'un récipient et de poser une brique dessus afin qu'il ne puisse pas s'échapper. Dans le même temps, les responsables de l'association "L'Arche", un centre d'hébergement et de revalidation pour animaux indigènes et exotiques basé à Bousval (Genappe), ont été avisés en vue de l'accueil de l'araignée.

Une fois arrivés sur le théâtre de la délicate opération et après avoir pris toutes les précautions d'usage, les pompiers ont soulevé le récipient. C'est seulement à ce moment que l'inertie manifeste de l'animal leur a permis de comprendre qu'il s'agissait... d'une inoffensive reproduction en plastique.