Brabant Délégation a été donnée à la bourgmestre afin qu’elle puisse faire bouger les choses plus rapidement.

Depuis plusieurs années maintenant, le recrutement de policiers pour les différentes zones du Brabant wallon est devenu un calvaire. Et bien évidemment, la zone de Waterloo ne déroge pas à la règle. Régulièrement, elle est confrontée au départ de ses meilleurs éléments ! La raison ? Des policiers qui ne se sentent pas bien dans la cité du Lion ? Non, loin de là !

Le souci, ce sont les avantages liés à devenir policier… à Bruxelles. En effet, en migrant vers la capitale, leur salaire est revu à la hausse. Résultat : la zone de police est parfois dépeuplée et le recrutement est souvent plus compliqué. Face à cette situation, le conseil communal de la cité du Lion a décidé d’agir.

Lors de la dernière séance, les édiles ont décidé de donner un pouvoir décisionnaire à la bourgmestre, Florence Reuter. "C’est une demande qui émane de la police, précise la bourgmestre. Il a donc été demandé que je m’occupe de la désignation des futurs agents de police de la zone de Waterloo."

Concrètement, l’idée est d’accélérer les procédures pour ne plus voir filer les meilleurs éléments sous le nez. "La police nous a expliqué qu’elle a du mal à recruter et que pour éviter qu’ils ne filent ailleurs, le but est de me donner délégation afin de pouvoir les recruter directement et ne pas attendre un mois et la tenue d’un nouveau conseil communal pour les nominations. C’est un important gain de temps qui nous permettra de ne plus voir les meilleurs éléments partir ailleurs qu’à Waterloo", conclut la bourgmestre de la cité du Lion.

Une bonne nouvelle, donc, pour les forces de l’ordre mais également pour la population qui pourra jouir des meilleurs éléments et d’une sécurité renforcée dans les rues waterlotooises.