Brabant Elle sera finalement construite sur des terrains le long du chemin de la Sucrerie.

Il était aussi question de la future piscine mardi soir lors du conseil communal de Wavre. Les conseillers étaient invités à se prononcer sur le principe de l’acquisition de parcelles de terrain d’une superficie de 1,75 hectare pour un montant de 850 000 euros.

C’est qu’il n’est plus question de la faire construire sur le site de l’actuel dépôt communal - voué à être déplacé non plus au site Unilectric mais à l’arrière de la rue de la Wastinne mais ça, c’est encore une autre histoire. Mais à une centaine de mètres de là, toujours le long du chemin de la Sucrerie, à deux pas de la E411.

Des nuisances pour les riverains

Un revirement de situation qui a fait bondir l’opposition qui s’est inquiétée de l’accessibilité du nouveau site - le chemin de la Sucrerie se rétrécissant sur une largeur inférieure à trois mètres sur une petite portion - et des nuisances pour les riverains. "On ne peut imaginer y faire passer en voiture et en car toutes les personnes qui iraient à la piscine, a réagi Benoît Thoreau, rejoint par le conseiller Écolo Christophe Lejeune. C’est à la fois inacceptable en termes de trafic, ainsi que pour la tranquillité des riverains."

La bourgmestre Françoise Pigeolet (MR) s’est chargée de leur répondre. "La proposition d’achat de ce terrain ne se fait pas sur un coup de tête. Il y a sur le site de l’arsenal des travaux mais aussi les anciens ateliers De Raedt, le site de l’ancienne vinaigrerie l’Étoile. Nous devons mener une réflexion globale sur l’ensemble de ce périmètre pour avoir une cohérence dans les projets que nous voulons mener. Ce sera dans le cadre du schéma de développement communal et de notre future CCATM. Il est encore impossible de vous dire où se fera l’accès de la piscine."