"Le budget 2015 est un budget de transition puisqu’il prend acte de la réforme des services incendie qui comptera une seule zone de secours pour tout le Brabant wallon", a précisé l’échevine des Finances, Anne Masson lors du conseil communal consacré notamment à la présentation du budget 2015.

À l’ordinaire, le budget 2015 qui présente des recettes et dépenses à hauteur de 41,8 millions d’euros est en boni de 440 000 euros et la fiscalité (6 % à l’IPP et 1 400 au précompte) reste inchangée.

"Le budget 2015 se veut un budget de sagesse, car nous ne perdons pas de vue que nous sommes dans une situation économique difficile", a commenté l’échevine. "Il faudra réfléchir à de nouvelles façons d’agir pour garder un équilibre financier. Ces prochaines années seront difficiles pour les communes de notre pays. Mais nous ne devons pas baisser les bras, il faudra donc de l’audace afin de ne pas céder à la morosité ambiante, pour faire entrer notre ville dans la modernité et placer Wavre au cœur de l’Europe."

À ce sujet, l’échevine précise d’ailleurs qu’une analyse est en cours au sujet des besoins de l’Europe : plusieurs sites potentiels sont disponibles à Wavre.

Pour le reste, 2015 verra la pose de la première pierre du hall polyvalent, vraisemblablement en juin. "C’est très important. Il s’agit de la première étape d’une transformation radicale qui va faire entrer Wavre dans la modernité", a indiqué Anne Masson.

Le projet de hall polyvalent est étroitement lié à la réflexion en cours au plateau de la gare menée par la Ville avec la SNCB et à la concrétisation du parking Tec à la rue du Moulin à Vent, à la passerelle au-dessus des voies, et à la rénovation de l’Ermitage (20 000 euros pour l’étude).

Des travaux qui sont liés à l’achat de terrains pour l’agrandissement du parking des mésanges. L’attractivité de la Ville n’est pas oubliée : 145 000 euros sont prévus pour la promotion du commerce et des entreprises.

Enfin, des travaux de rénovation de voiries sont programmés à la route de Rixensart, dans les rues Joséphine Rauscent, de Mérode et de l’Étoile. Des travaux estimés à 4 millions d’euros et qui seront financés par la Région wallonne à hauteur d’un million d’euros. "Il s’agit de la rénovation de tout un quartier; or, un million, venant de la région, ce n’est pas beaucoup".