La nouvelle majorité a présenté sa déclaration de politique générale pour les années à venir.

"Ce n’est pas un catalogue de bonnes intentions, mais bien ce que nous comptons réaliser dans les six prochaines années. C’est un projet ambitieux que nous assumons totalement !", a annoncé d’emblée mercredi la bourgmestre Françoise Pigeolet lors de la déclaration de politique générale de la nouvelle majorité wavrienne.

La bourgmestre a passé en revue les nombreux objectifs pour cette législature 2018-2024, qui tiennent dans un document… de 30 pages. Parmi les objectifs que l’exécutif se fixe, il y en a un qui devrait intéresser beaucoup de Wavriens - et leurs voisins - c’est la construction d’une piscine sur le territoire de la commune.

Un projet datant de 2012

Un projet qui faisait déjà partie des promesses électorales de 2012 mais qui a finalement été postposé en cours de mandature. Les élus communaux avaient en effet préféré se concentrer sur la création du Hall culturel polyvalent dit "La Sucrerie" (dont l’ouverture est par ailleurs prévue cette année), au détriment du projet de la piscine.

Mais cette fois, la majorité s’y engage : "La piscine sera prête pour cette mandature, a affirmé la première échevine Anne Masson. Mais il faut déplacer l’arsenal de l’ancienne piscine et cela va prendre du temps." Avant de plancher sur le dossier, la majorité veut d’abord construire un nouveau dépôt communal et déménager le service Travaux (dans un endroit encore tenu secret).

Comme déjà annoncé, la piscine wavrienne sera implantée sur le site de l’ancien skatepark et se partagera en deux zones : d’une part, une zone éducative et sportive de 1 900 m² avec deux bassins ; et, d’autre part, une zone plus ludique avec une autre piscine davantage axée sur les jeux dans un espace de près de 1 400 m².

Ce mercredi, les autorités communales ont annoncé un investissement total de 11 millions d’euros, avec un subside de la Province du Brabant wallon. Celle-ci interviendrait à hauteur de quatre millions dans ce projet qu’on n’espérait plus.