La nouvelle carte à puce de la STIB inquiète le PS

Le groupe PS du parlement bruxellois souhaite que la STIB garantisse l'anonymat de la nouvelle carte à puce Mobib qu'elle introduit progressivement parmi les différentes catégories d'usagers du réseau.

BELGA
La nouvelle carte à puce de la STIB inquiète le PS
©Olivier Pirard

Le groupe PS du parlement bruxellois souhaite que la STIB garantisse l'anonymat de la nouvelle carte à puce Mobib qu'elle introduit progressivement parmi les différentes catégories d'usagers du réseau. Au nom du groupe socialiste, le député Rachid Madrane interpellera prochainement le ministre de la Mobilité , Pascal Smet, à ce sujet.

Depuis le 1er juillet, la STIB permet à ses usagers de remplacer leur ticket papier par la carte à puce MOBIB rechargeable selon le principe de la carte Proton. Cette nouvelle carte est basée sur la technologie de lecture sans contact par une borne, ce qui offre un gain de temps. Mercredi, le groupe PS a dit se réjouir du gain en temps que représentera la mise en ½uvre de cette nouvelle formule de paiement. Mais il s'est inquiété de son caractère nominatif.

La version actuelle de la carte permet, selon le PS, de suivre le chemin parcouru par les utilisateurs des transports en commun bruxellois. Le groupe PS a par ailleurs rappelé que les inquiétudes quant au respect de la vie privées avaient été épinglées par la Commission de la vie privée. Dans sa délibération du 23 janvier 2008, celle-ci a dit refuser d'ajouter "le profilage de la clientèle aux finalités pour lesquelles les autorisations en possession de la STIB lui ont été accordées".

En vue d'éviter toute dérive liée à l'utilisation de données personnelles des voyageurs, le groupe PS demandera au ministre bruxellois de la Mobilité l'anonymat de la carte Mobib comme le pratiquent déjà, a-t-il dit, une série d'autres sociétés de transport européennes. Enfin, Rachid Madrane proposera également au ministre Smet d'ouvrir la réflexion sur la possibilité pour des entreprises de verser de l'argent sur la carte Mobib de leurs employés plutôt que de financer des voitures de société.