La Grande Mosquée de Bruxelles à l'heure de la prière

Au milieu de la verdure et des chemins caillouteux du parc du cinquantenaire, la Grande Mosquée de Bruxelles est la plus ancienne mosquée de la ville. De nombreux musulmans viennent s'y rassembler pour la prière commune.

La Grande Mosquée de Bruxelles à l'heure de la prière
©Aurore skelton
L. Berdelou (s.t)

Inaugurée en 1978 après avoir été rénovée, la Grande Mosquée est la vitrine de l'Islam à Bruxelles.

Hommes et femmes passent la porte au compte-goutte à quelques minutes de l'heure de la prière. Dans le hall, des hommes discutent. On entend du français et de l'arabe. L'heure approche, les hommes et les femmes commencent à monter. Quelques étages plus haut, la salle de prières accueille les hommes dans l'orchestre et les femmes au balcon.

Il n'y a pas de chaises. Chez les femmes, le sol est recouvert de moquette. La salle des hommes est parfaitement visible du balcon. Même si hommes et femmes sont séparés par un étage, tous peuvent prier ensemble.

Pour entrer il faut enlever ses chaussures, puis trouver une place pour s'installer. A genoux, ou debout, toute l'assistance est tournée vers la même direction.

Le muezzin entre et se place devant le microphone installé au centre de la pièce. C'est l'heure de l'appel à la prière appelé adhan en arabe. Cela ressemble à un chant dont les paroles sont en arabe. Il retentit dans tout le bâtiment et même au dehors grâce aux haut-parleurs. Les gens se font plus nombreux dans la pièce. Le personnel de la Grande Mosquée se joint à l'assistance.

Personne ne parle, tous écoutent. A la fin du adhan, la prière peut commencer. Cela va durer une dizaine de minutes. Après la prière, l'assemblée reçoit parfois des conseils ou des recommandations avant de repartir.