La riposte de Doulkeridis

Interpellé sur sa gestion du service de prévention du Siamu (LLB 2 mars), le ministre Christos Doulkeridis (Ecolo) a réagi vertement dans un communiqué. Pour rappel, deux députés MR-FDF, relayés par le délégué SLFP Eric Labourdette, dénonçaient un service "démotivé" et "en sous-effectif". "Il est amusant de voir M. Labourdette enfiler le costume de collaborateur parlementaire MR" , ironise Christos Doulkeridis. Pour lui, les attaques sur ce dossier ne se justifient pas : "Les chiffres avancés ne sont pas corrects. Actuellement, on compte 37 officiers au Siamu, même s’il est vrai que ceux-ci ne s’occupent pas tous de tâches de prévention : le Siamu remplit aussi beaucoup d’autres types de mission. De plus, des démarches sont en cours pour recruter 3 nouveaux officiers à brève échéance, auxquels il faudra rajouter les officiers qui pourront être promus lorsque nous disposerons de cadres linguistiques." M. Doulkeridis insiste aussi sur son intention d’augmenter à brève échéance le cadre organique pour aller au-delà du maximum réglementaire de 41 officiers actuellement. Enfin, quant au manque de formation spécifique pointée du doigt par l’opposition libérale, le ministre de tutelle rappelle au passage qu’il s’agit d’une compétence du Fédéral, "où le MR est toujours au pouvoir si je ne m’abuse "

R.Me.

Interpellé sur sa gestion du service de prévention du Siamu (LLB 2 mars), le ministre Christos Doulkeridis (Ecolo) a réagi vertement dans un communiqué. Pour rappel, deux députés MR-FDF, relayés par le délégué SLFP Eric Labourdette, dénonçaient un service "démotivé" et "en sous-effectif". "Il est amusant de voir M. Labourdette enfiler le costume de collaborateur parlementaire MR" , ironise Christos Doulkeridis. Pour lui, les attaques sur ce dossier ne se justifient pas : "Les chiffres avancés ne sont pas corrects. Actuellement, on compte 37 officiers au Siamu, même s’il est vrai que ceux-ci ne s’occupent pas tous de tâches de prévention : le Siamu remplit aussi beaucoup d’autres types de mission. De plus, des démarches sont en cours pour recruter 3 nouveaux officiers à brève échéance, auxquels il faudra rajouter les officiers qui pourront être promus lorsque nous disposerons de cadres linguistiques." M. Doulkeridis insiste aussi sur son intention d’augmenter à brève échéance le cadre organique pour aller au-delà du maximum réglementaire de 41 officiers actuellement. Enfin, quant au manque de formation spécifique pointée du doigt par l’opposition libérale, le ministre de tutelle rappelle au passage qu’il s’agit d’une compétence du Fédéral, "où le MR est toujours au pouvoir si je ne m’abuse "