Schouppe s'explique sur l'utilisation des pistes à Zaventem le w-e de Pâques

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, a donné des précisions, jeudi à la Chambre, sur l'utilisation des pistes a l'aéroport de Zaventem pendant le week-end de Pâques. Selon lui, l'utilisation des pistes 02 et 07 était la seule possibilité si on ne voulait pas mettre en danger la sécurité aérienne.

BELGA
Schouppe s'explique sur l'utilisation des pistes à Zaventem le w-e de Pâques
©BELGA

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, a donné des précisions, jeudi à la Chambre, sur l'utilisation des pistes a l'aéroport de Zaventem pendant le week-end de Pâques. Selon lui, l'utilisation des pistes 02 et 07 était la seule possibilité si on ne voulait pas mettre en danger la sécurité aérienne. M. Schouppe a été interrogé par Valérie de Bue (MR) et Myriam Delacroix-Rolin (cdH) après les protestations des riverains et la décision du Comité ministériel restreint de mettre sur pied un groupe de travail sur le respect des normes de vent à l'aéroport de Zaventem par Belgocontrol.

M. Schouppe a expliqué que samedi 23, les pistes 02 et 07 ont été utilisées de 11H10 à 20H30 en raison du dépassement de la force de vent arrière sur les pistes 25 et 20.

Le dimanche 24, la combinaison 02/07 a été utilisée à partir de 15H après des plaintes de pilotes concernant la force des vents en altitude pour les atterrissage sur la piste 25. Les vents s'étant calmés, on a modifié les plans à 21H50 mais il a fallu revenir à la piste 02 à 23H.

Enfin, le lundi 25, il a fallu continuer à utiliser les pistes 02 et 07 en raison de vents et d'une inversion de température en altitude.

L'analyse de la situation du week-end montre que tout a été fait pour respecter le choix des pistes préférentielles, a-t-il encore dit. Et M. Schouppe a conclu en soulignant qu'il n'était pas question, pour des raisons politiques, de mettre en danger la sécurité du trafic aérien.