Reprise partielle du travail des chauffeurs du dépôt de la STIB en grève

Une partie des chauffeurs du dépôt Jacques Brel, qui ont débrayé spontanément lundi matin, ont repris le travail, a indiqué An Van Hamme, porte-parole de la STIB. Les lignes de bus concernées par la reprise ne sont pas encore connues.

Reprise partielle du travail des chauffeurs du dépôt de la STIB en grève
©EPA
BELGA

Une partie des chauffeurs du dépôt Jacques Brel, qui ont débrayé spontanément lundi matin, ont repris le travail, a indiqué An Van Hamme, porte-parole de la STIB. Les lignes de bus concernées par la reprise ne sont pas encore connues. La direction de la STIB a fait trois propositions aux syndicats lors d'une réunion qui s'est tenue lundi matin à la suite d'un incident contre un bus de la ligne 84, dimanche soir, à Molenbeek.

La direction de la STIB a proposé davantage de personnel de prévention sur la ligne 84. Elle a également suggéré un accord avec la police locale pour assurer une présence policière aux arrêts de la ligne 84. La dernière proposition consiste en un renforcement des équipes d'intervention sur la ligne. Dimanche, vers 22h30, un bus de la ligne 84 a été la cible de projectiles, au croisement du boulevard Mettewie, à l'arrêt Candries. Trois vitres du bus ont été brisées mais il n'y a pas eu de blessé.

A la suite de cet incident, les chauffeurs de 16 lignes du dépôt Jacques Brel sont entrés en grève. Le mouvement concernait les bus 13, 14, 20, 46, 48, 49, 50, 54, 73, 78, 84, 86, 87, 88, 89 et une partie des bus 95. La porte-parole précise qu'à Haren, seul un bus de la ligne 12 est retourné au dépôt et qu'il n'a pas été question d'un mouvement de solidarité.

Sur le même sujet