Moureaux: "Ils ne seront pas maîtres de la rue"

Le bourgmestre a été interpellé, sur un ton virulent, par une femme voilée qui lui a demandé de condamner "l'agression subie" par Nathalie, citoyenne de Ganshoren interpellée jeudi soir par la police à Jette pour port du niqab.

Moureaux: "Ils ne seront pas maîtres de la rue"
©BELGA
BELGA

Le bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux (PS), est arrivé, vendredi vers 18h30, sur les lieux de la manifestation de soutien à la jeune femme au niqab, en face du commissariat de police à Molenbeek. Le bourgmestre a été interpellé, sur un ton virulent, par une femme voilée qui lui a demandé de condamner "l'agression subie" par Nathalie, citoyenne de Ganshoren interpellée jeudi soir par la police à Jette pour port du niqab.

Il lui a rétorqué qu'une enquête était en cours et qu'il attendait les résultats de celle-ci avant de se prononcer. "On ne va pas se laisser impressionner par ces gens, ils ne seront pas les maîtres de la rue", a indiqué, sur place, le bourgmestre de Molenbeek, justifiant ainsi la mise en place d'un dispositif policier important. Tout le quartier autour de la maison communale et du commissariat a été bloqué. La station de métro Comte de Flandre a été fermée. "Les manifestants ne sont pas de Molenbeek mais ils viennent d'Anvers" a précisé Philippe Moureaux, faisant référence à Shariah4Belgium.

Jeudi soir, le bourgmestre de Molenbeek avait tenté de discuter avec un membre de ce groupuscule radical islamiste. Mais un autre membre de Shariah4Belgium est alors intervenu pour dire à son coreligionnaire: "Ne parle pas avec l'ennemi, c'est la guerre avec lui", pointant le bourgmestre de Molenbeek.

La police a procédé à trois arrestations administratives: deux femmes pour port du niqab et un homme, fauteur de troubles, apparenté à Shariah4Belgium. Aucun blessé n'a été signalé.

Le rassemblement a été dispersé en grande partie.

En raison de ces nouveaux incidents, la conférence de presse organisée par Nathalie et les membres de Shariah4Belgium a été annulée.


Echauffourées à Molenbeek: 9 arrestations Neuf personnes parmi lesquels des mineurs et un leader de Sharia4Belgium, ont été arrêtées vendredi soir durant les émeutes de Molenbeek, a indiqué le porte-parole de la zone Ouest Johan Berckmans. Le nombre d'arrestations judiciaires n'a pas encore été communiqué. Deux femmes vêtues de niqab ont également été interpellées puis relaxées après un contrôle au commissariat. Toutes deux ont écopé de PV pour port de niqab. Une centaine de personnes se sont regroupées vers 18h00 devant le commissariat de la rue du Facteur. Les manifestants se sont réunis pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme des abus policiers lors du contrôle d'identité d'une femme vêtue d'un niqab jeudi soir à Molenbeek. Par la suite, plusieurs groupes distincts se sont dirigés vers les rues adjacentes et le nombre de manifestants est alors monté à plus de 200. La police a bouclé les rues autour du commissariat et il s'en est suivi des échauffourées.

Sur le même sujet