Molenbeek: la jeune femme contrôlée en niqab va déposer plainte

Mardi prochain, Stéphanie Djato se constituera partie civile contre la zone de police Bruxelles-Ouest pour atteinte à la pudeur, coups et blessures.

Molenbeek: la jeune femme contrôlée en niqab va déposer plainte
©belga
BELGA

La jeune femme qui s'est rebellée jeudi dernier contre la police lors d'un contrôle pour port de niqab, Stéphanie Djato, a décidé de porter plainte contre les policiers de la zone Bruxelles-Ouest, a indiqué mardi soir son avocat, Me Didier De Quévy, confirmant ainsi une information de La Capitale.

Elle a été convoquée ce vendredi par le Comité P, le comité de contrôle de la police, afin d'identifier les policiers impliqués. Mardi prochain, Stéphanie Djato se constituera partie civile contre la zone de police Bruxelles-Ouest pour atteinte à la pudeur, coups et blessures.

"Je suis mandaté pour confirmer le dépôt de cette plainte", précise l'avocat. "Ma cliente présente un certificat médical attestant d'hématomes et d'une commotion cérébrale. Elle précise également dans sa déposition avoir été déshabillée de force au commissariat devant des policiers."

Selon Me De Quévy, la jeune femme est actuellement hospitalisée pour subir des examens préparatoires à une intervention chirurgicale en cardiologie, qui aura lieu fin juin.

Pour rappel, la police a procédé jeudi au contrôle d'identité de la jeune femme vêtue d'un niqab, alors qu'elle se trouvait à un arrêt de tram à Jette. Refusant de présenter ses papiers d'identité, elle a été emmenée au commissariat central de la zone pour être prise en charge par des policières. Après rébellion, Stéphanie Djato a été transportée à l'hôpital avec une commotion cérébrale.

Une policière a eu le nez cassé.

Sur le même sujet