Uccle: Armand De Decker (MR) envoie le PS dans l'opposition

Le bourgmestre sortant a annoncé qu'un accord de majorité avait été conclu entre sa majorité absolue MR, le FDF et le cdH à Uccle. L'information a été confirmée dans la matinée à LaLibre.be, qui avait annoncé que l'ouverture au cdH était en partie liée aux négociations à Molenbeek.

Uccle: Armand De Decker (MR) envoie le PS dans l'opposition
©Belga
Dorian de Meeûs

Le bourgmestre Armand De Decker a annoncé à ses militants qu'un accord de majorité a été conclu entre sa majorité absolue MR (21 sièges sur 41), le FDF (5 sièges) et le cdH (3 sièges) à Uccle. Le choix de l'ouverture au cdH, emmené par Céline Frémault, ne serait pas totalement innocent... l'accord conclu ce matin entre le MR, le cdH et Ecolo à Molenbeek aurait favorisé ce choix et l'éjection du PS, qui était le partenaire du MR à Uccle dans la coalition sortante.

Le FDF et le cdH auront chacun un échevin. La nouvelle majorité disposera de 29 sièges sur 41.

Le MR a conforté, dimanche, sa domination à Uccle en décrochant 47,32% des voix (+1,89%) à l'occasion des élections communales, et conserve au conseil communal une majorité absolue de 21 sièges sur 41. Ce status quo apparent constituait un bon résultat, compte tenu de la présence, cette année, d'une liste FDF indépendante, laquelle a décroché de son côté 5 sièges (13,81%).

Le bourgmestre Armand De Decker a remporté le plus de voix de préférence: 5.709 voix. Il devance le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui poussait la liste. Le néo-ucclois a réalisé un score personnel de 4.331 voix.

Ecolo-Groen est l'autre vainqueur de ce scrutin. Les Verts, deuxième force politique uccloise, ont décroché un 7e siège en collectant 16,73% des voix (+2,83%).

Le Parti Socialiste, 13,25% (-0,35%) est resté stable à 5 siège. Les trois derniers sièges sont revenus au cdH qui réalise un score de 8,89%. Le cdH ne s'était présenté en 2006 sous ses couleurs, mais dans une liste mixte.

Sur le même sujet