La zwanze et la (très) drôle de cartache

On y est. Après l’interminable teasing de la souscription, Le Best Tof ! a envahi les librairies. Que du echte meilleur de la crème de la crème, ces fabeltjes dans lesquelles que tu te délecteras autant de La trut que du snotnuis ou de tous ces personnaachs de liv(r)es

Guy Bernard

Bruxelles

On y est. Après l’interminable teasing de la souscription, Le Best Tof ! a envahi les librairies. Que du echte meilleur de la crème de la crème, ces fabeltjes dans lesquelles que tu te délecteras autant de La trut que du snotnuis ou de tous ces personnaachs de liv(r)es

Ce suc suprême de chez nous, trois noms l’ont épicé.

Virgile, l’homme des dialogues du trop lointain Pourquoi Pas ? , nous régale de quelques portraits en vers - et contre toutes les clinches. Total ? Les clapette ou zievereir y sont croqués avec cette saveur qui décroche les mâchoires.

Que serait une compil de drôles de moralistes sans une approche labellisée Jean d’Osta ? Cui-là, il a répertorié les rues et ruelles de Bruxelles en des ouvrages aux allures de bible. Puis, sous l’immortel pseudo de Jef Kazak, il a fait pisser de rire de milliards de peï et de meï. Alors, oui, les inédits du Best Tof ! se devaient de mettre en scène ces synthèses d’Andromac ou de Samson et Dalila. Samson ? Ce "klachkop", "il avait si tellement de la force que personne savait le stoemper oemver" Et la prose de l’auteur d’être à l’avenant.

Miracle du XXIe , ces têtes de pont du beau parler qu’il est que de chez nous, se connaissent un subtil héritier. Sous la signature de Joske Maelbeek, le bibliothécaire en chef de Saint-Josse, Dominique Dognié, rend doublement hommage à ce beau monde. Ainsi l’auteur prend-il son pied en s’inspirant des maîtres dans L’escarpin et la slache. L’humour brusseleir ne transparaît pas moins dans ses écrits propres - dégustez Le ketje et les nic-nacs, par exemple.

Moralitei ? Avec un trio pareil et un préfacier de légende (Georges Lebouc), tu tiens un Best... seller ! In-con-tour-na-ble.