Olivier Mahy : "La déchetterie se fait attendre…"

Opération encombrants, vendredi passé. Avant un ancrage régional ?

Photos Bernard Demoulin: Contener rue de Roterdam avec l'echevin Olivier Mahy
Photos Bernard Demoulin: Contener rue de Roterdam avec l'echevin Olivier Mahy ©© Bernard Demoulin
Guy Bernard

En occupant, vendredi, de 8 à 13 h, la rue de Rotterdam avec 15 containers, Olivier Mahy (MR) a ouvert -avec succès- la voie à une première opération propreté. "Chacun des riverains d’une quinzaine de rues adjacentes pouvait y déposer jusqu’à 3 m3 d’encombrants", définit l’échevin.

Le quartier maritime a, de la sorte, initié un processus intégré à un "dispositif propreté global"; et connaîtra une déclinaison dans le centre de Molenbeek, puis dans le "quartier rural", c’est-à-dire les abords du Karreveld, du Mettewie.

"En décembre, nous ferons le point", promet le mandataire. Avec le ferme espoir de couvrir toute la commune, à raison d’une opération par mois… A titre d’info, précisons que chacun des containers se paie une capacité de 30 à 38 m3.

Evoquée à grand renfort d’annonces (le week-end passé encore, dans le PACT de Rachid Madrane), la déchetterie régionale de la rue Vandenpeereboom (non loin de la station Beekkant) entassera-t-elle de semblables volumes ? Impatience déclarée d’Olivier Mahy : "On attend toujours la décision de la Région."

En juin 2013, surgit l’idée d’une occupation précaire de 9 ans par la déchetterie. Face aux hésitations du proprio, B-Holding (la SNCB, NdlR), la Région proposa une location d’un an. "Et B-Holding a tout suspendu…"

Une déchetterie de 2 000 m2 - adossée à une ressourcerie locale - dans la rue dépotoir, l’échevin l’appelle de tous ses vœux. En juillet, il l’a réécrit au secrétaire d’Etat Rachid Madrane (PS). Mais passer par un achat régional prendrait des plombes. Et l’élu de ne pas vouloir tarder encore. "Une des priorités du gouvernement !", rétorque le confiant monsieur Propreté de Bruxelles-Capitale.

Sur le même sujet