Dans sa commune, Olivier Maingain "méprise" l'opposition MR

La cheffe de groupe MR de Woluwe-Saint-Lambert tire à boulets rouges sur l'attitude d'Olivier Maingain à Woluwe-Saint-Lambert. Le bourgmestre FDF riposte...

Dorian de Meeûs
Dans sa commune, Olivier Maingain "méprise" l'opposition MR
©BELGA

A l'occasion de la Semaine Européenne de la Démocratie Locale, Julie Van Goidsenhoven-Bolle, la cheffe de groupe MR de Woluwe-Saint-Lambert, a publié un communiqué de presse sur 'les principes fondamentaux que sont le pluralisme'.

Autant l'écrire tout de suite, c'est une attaque en règle contre le bourgmestre FDF Olivier Maingain. Sont pointés du doigt le journal communal Wolu info, qui serait "largement destiné à glorifier son tout puissant bourgmestre et son équipe", et les relations avec l'opposition lors des conseils communaux.

"Maingain, méprisant!"

Concernant le journal communal, la critique est sévère. Julie Van Goidsenhoven-Bolle indique: "A titre d’alibi peu crédible à la démocratie locale, il y a les quelques lignes qui sont octroyées à la fin du Wolu info aux partis de l’opposition... dans un numéro sur deux. Pas question d’oser y insérer une image, on vous répondra que la charte graphique rend impossible l’insertion d’une photo – sans oublier que cela pourrait attirer l’attention du lecteur ! Quant au reste des articles du journal communal, ils sont écrits pour et sous le contrôle du bourgmestre. Les problèmes, nombreux, sont tus. Les acquis, dont certains suite à l’intervention des conseillers MR, sont attribués au bourgmestre et ceux qui lui obéissent." 

Le bourgmestre s'étonne d'une telle critique: "Nous n'avons que des félicitations par rapport à ce journal. Le taux de satisfaction est très élevé! Contrairement à ce qui se fait dans certaines communes, ce ne sont évidemment pas les échevins et moi-même qui écrivons les articles. Les différents services administratifs communiquent les informations à la cellule communication responsable. Il n'y a donc pas de contrôle de la part du Collège sur le contenu rédactionnel."

A propos de l'attitude d'Olivier Maingain en Conseil communal, l'élue MR déclare: "Les séances du conseil communal devraient être un lieu de débats. Malheureusement, il n’en est rien. Confronté aux questions, le bourgmestre nous répond la plupart du temps de manière évasive et souvent erronée. Le ton est toujours méprisant et agacé."

"Je ne peux empêcher Madame Bolle de vouloir exister!"

Pour sa part, Olivier Maingain invite les habitants de sa commune à assister au Conseil communal: "Ils pourront constater par eux-mêmes que cela se passe dans un climat serein et poli. On aborde tous les sujets. Les pv des conseils démontrent que je réponds avec précision - et de manière concrète - aux interpellations et questions des conseillers." Et d'ajouter: "J'avoue que Madame Bolle devrait sans doute mieux préciser ses questions et aussi mieux écouter nos réponses."

Julie Bolle précise que cette dérive autoritaire est "particulièrement paradoxale de la part d'un président de parti qui n’hésite pas à donner des leçons de démocratie et à vilipender son collègue d’Anvers et les autorités régionales flamandes qui réduisent au maximum l’espace d’expression et de libertés des partis minoritaires et d’opposition."

Le bourgmestre souligne enfin qu'il organise au moins 2 réunions hebdomadaires avec les habitants. "Nous sommes l'une des rares communes à faire autant de démocratie participative." Face à l'ensemble des critiques de la cheffe de groupe MR, Maingain lâche: "Je ne peux empêcher Madame Bolle de vouloir exister!".