Bruxelles sans voiture: royale et très mobile à la fois

Philippe, Mathilde et leurs enfants ont aussi participé à "la journée sans voiture".

Laporte Christian

Place Poelaert. Face au mastodonte de Thémis, la Loterie nationale régale. Partenaire de "Bruxelles champêtre", la plage de sable du "Lotto" surprend entre les monuments aux héros de 14-18 et le Palais de Justice mais bon, la "mobilité douce" permet bien quelques audaces !

C’est le lieu de rencontres improbables. A l’approche du sommet sur le climat convoqué à New York par Ban Ki-moon, 2 000 militants ont, à grand renfort des sons mobilisateurs d’une sympathique fanfare, battu le pavé pour demander des mesures réelles. Etait-ce eux qu’attendait le ban et l’arrière-ban de la presse nationale ? En fait c’est un autre engagement pour le respect de la planète que ces cameramen et photographes sont venus immortaliser. En l’occurrence, la participation qui devient traditionnelle de la famille royale à la journée "sans voiture". Un engagement citoyen qui demande de réels efforts. Car Philippe et Mathilde et leurs enfants n’ont pas sauté sur leur bécane au Palais pour se profiler dans les zooms des as de la pellicule; ils viennent bel et bien de Laeken. C’est ce qui explique qu’il y a eu quelques changements horaires.

Voilà qu’on les annonce au bas de la rue de la Régence en provenance de la Gare centrale… Entourés de membres de la sécurité qui confirment qu’ils sont aussi forts en deux roues que "pedibus cum jambis" - comme aux 20 km de Bruxelles -, Philippe et Mathilde ne cachent pas leur plaisir, démontrant qu’ils font du vélo toute l’année…

Descente dans les Marolles

L’an dernier, ils avaient rejoint la Grand’Place, cette fois, c’est la place Poelaert où ils ont prudemment troqué la flûte de champagne contre un verre de jus de fruits. De là, après avoir posé devant un panorama dantesque pour cause de météo, ils ont mis le cap sur les Marolles avec l’aide de l’ascenseur qui relie le haut et le bas de la ville.

Sur la place Poelaert, la Reine s’informe des talents cyclistes de la corporation journalistique non sans nous annoncer un petit scoop : l’an prochain, il ne fait pas de doute que la princesse Eléonore roulera en toute autonomie aux côtés des siens, seule comme une grande. La monarchie belge a décidément pris un sérieux coup de jeune en un an…