Rentrée chargée pour Uber

Procès, manifs… La guerre entre Uber et les taxis va reprendre de plus belle.

Pauline Deglume
UBER / ÜBER 21/8/2015 pict. by Christophe Licoppe © Photo News
UBER / ÜBER 21/8/2015 pict. by Christophe Licoppe © Photo News ©Photo News

Si le dossier Uber n’a pas fait les gros titres de l’actualité estivale, cela pourrait bien changer dès la rentrée. Différents procès concernant l’activité de la firme américaine émailleront, en effet, le mois de septembre.

Souvenez-vous : l’an dernier, la compagnie Taxis verts avait introduit une action en justice contre la firme américaine et son application mobile Uber Pop, qui met en relation des conducteurs particuliers avec des personnes recherchant un moyen de transport, et ce, à moindre coût. Une plainte avait donc été déposée au tribunal de commerce pour concurrence déloyale par des pratiques illégales.

Dans un jugement rendu par défaut, le tribunal de commerce de Bruxelles avait ordonné à la firme Uber de cesser ses activités de transport entre particuliers. Ce qu’elle n’a pas fait ! Uber fait désormais opposition à ce jugement rendu en son absence. Le transfert au rôle néerlandophone, demandé par la firme, a été accepté. La première audience est fixée au 2 septembre. Lors de celle-ci, Uber se revendiquera en tant que société de communication et non de transports et tentera de prouver que la compagnie Taxis Verts abuse de sa "position dominante".

Un second procès lié à la firme aura lieu à la fin du mois de septembre. Plusieurs chauffeurs de taxis passeront devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Ceux-ci sont suspectés d’avoir agressé des chauffeurs roulant pour le compte de la firme Uber.

Rappelons encore qu’un chauffeur d’Uber avait été condamné en mai dernier par le tribunal de police et qu’une quarantaine de dossiers similaires sont toujours à l’information et à l’instruction.

Un ultimatum est posé

Enfin, le gouvernement n’a plus qu’une semaine pour tenter d’apaiser les taximen bruxellois. Ceux-ci ont lancé au mois de juillet un ultimatum : si l’arrêt complet du service Uber Pop n’est pas effectif d’ici le 1er septembre, des actions seront mises en place. La nature de celles-ci ne sera toutefois pas dévoilée avant le mardi de rentrée.