Un nouveau-né retrouvé dans une boîte en carton à Rhode-Saint-Genèse (PHOTOS)

Le cadavre a été découvert derrière un abri de bus De Lijn.

A. F.
Un nouveau-né retrouvé dans une boîte en carton à Rhode-Saint-Genèse (PHOTOS)
©Bauweraerts D

Le cadavre a été découvert derrière un abri de bus De Lijn.

Ce jeudi, il est environ 15h lorsqu’une personne fait une macabre découverte le long de la chaussée de la Grande Espinette, dans la commune de Rhode-Saint-Genèse en périphérie bruxelloise. Selon nos informations, un nouveau né de sexe masculin a été retrouvé dans une boîte en carton à quelques mètres du trottoir, derrière un abri de bus De Lijn, non loin du club de Tennis de Wimbledon sur un axe très fréquenté.

Ce sont des employés de la firme Rodea qui ont trouvé le petit corps. “Rodea est un atelier protégé à qui la commune fait appel pour s’occuper de l’entretien et de la propreté des voiries. C’est en allant ramasser les poubelles et nettoyer les alentours de l’abri bus qu'un employé a fait la sinistre découverte”, explique Pierre Rolin (CDH), bourgmestre de Rhode-Saint-Genèse.

"Un périmètre de sécurité a bien entendu été installé et le service médical de l’université de Louvain est descendu sur place pour constater le décès, tout comme le parquet pour procéder aux constatations d’usage", a affirmé le porte-parole de la zone de Rhode (Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse).

D’après les premières constatations du médecin légiste descendu sur place, il s’agit du corps d’un garçon de type européen qui était emmitouflé dans un essui et placé dans une boîte en carton. La boîte aurait été placée derrière l’abri bus pas plus tard que mercredi.

Le médecin légiste affirme qu'il s’agit d’un accouchement clandestin suite à la façon avec laquelle le cordon ombilical a été arraché. Une autopsie du bébé pourrait être requise pour déterminer la cause exacte du décès du nouveau-né.

Au moment d’écrire ces lignes, on ignore toujours si l'enfant était déjà mort au moment d’être déposé derrière l’abri de bus. L'identité des parents n'est toujours pas connue non plus. “Tous ces éléments seront élucidés à l’issue de l’enquête actuellement en cours”, a ajouté le bourgmestre Pierre Rolin.