Street art: "OUTINGS" débarque à Bruxelles

Les œuvres du musée d’Ixelles sortent dans les rues du quartier.

placeholder
S. VdS (st.)

Les œuvres du musée d’Ixelles sortent dans les rues du quartier.

Un pot de colle à la main et un personnage en papier sous le bras, Julien de Casabianca se dirige vers un mur du quartier d’Ixelles, suivi de jeunes et de seniors. L’artiste français a démarré le projet "OUTINGS" il y a un an et demi. " Le principe est simple , explique Julien, je me balade dans un musée local, je choisis un personnage au feeling, je le photographie, l’imprime à taille humaine et le colle sur le mur d’un quartier populaire. " L’objectif : fusionner beaux-arts et street art. " Le geste est simple, j’invite n’importe qui à le faire ."

Le projet a démarré par une plaisanterie, "une pulsion de prince charmant qui m’a donné envie de sortir une princesse de son tableau", sourit-il. Une vingtaine de personnages tout droit sortis des œuvres du musée d’Ixelles s’installeront ainsi dans les rues du quartier durant les prochains jours. Stéphanie Masuy, responsable des publics au musée, soutient le projet : "C’est amusant de retrouver les personnages des tableaux dans la rue. Les passants pourront imaginer eux-mêmes leur histoire." Dans le cadre de sa collaboration avec le musée d’Ixelles, Julien a fait appel à des jeunes du coin et à des seniors qui ont eux-mêmes choisi les personnages qu’ils souhaitaient coller dans la rue.

La participation des différentes générations occupe en effet une place considérable dans son projet. Waniss, 14 ans, aide Annie, 89 ans, à coller une fresque au mur qui jouxte sa résidence. "Je ne vais pas souvent dans les musées, raconte Waniss, ce projet me permet de découvrir le street art et de travailler avec d’autres jeunes et avec des personnes âgées." Annie, toujours partante pour de nouvelles activités, s’enthousiasme : "C’est un projet inattendu, ça change. On a travaillé pendant une semaine là-dessus, ce n’était pas une mince affaire…"

Le parcours "OUTINGS", une première en Belgique, sera inauguré le 5 mars prochain et pourra se visiter jusqu’au 10 avril. Durant la même période, des photos des fresques réalisées par l’artiste aux quatre coins du monde seront exposées dans le musée. En ce qui concerne ses futurs projets, "deux fresques de 20 mètres de haut seront posées au mois de mai, à Ixelles également", annonce Julien.

Infos : http://www.museedixelles.irisnet.be/