Bruxelles: Le BXL Tour, une nouvelle tradition sportive

Photos Eric Danhier : BXL Tour 50 km velo
Photos Eric Danhier : BXL Tour 50 km velo ©© Eric Danhier
Pa. D.

La 1re édition du BXL Tour a remporté un franc succès malgré quelques accidents.

Dimanche après-midi, l’ambiance était festive au Carrefour des Attelage pour l’arrivée des 3 000 participants à la 1re édition du BXL Tour, une course cycliste de 50 km en pleine ville. Après avoir bouclé le parcours en 1 h 45, Antoine, 32 ans, dressait un bilan positif de l’expérience. "C’est vraiment très chouette de pouvoir rouler comme cela dans la ville et notamment dans les tunnels où j’ai tapé une pointe de 62 km/h. La partie la plus dure, c’était le long du canal avec le vent de face : je n’avançais plus ! J’ai apprécié le bon esprit des participants qui avertissaient les autres en cas d’obstacle !"

La solidarité au sein du peloton a également été soulignée par Michel, 40 ans. "Si un participant s’arrêtait, il était encouragé par tous ceux autour. Je suis content d’avoir pris part à la 1re édition d’un événement amené à devenir une tradition. Un peu comme mon père qui a participé aux premiers 20 Km de Bruxelles. Après quelques années, il a arrêté parce qu’il y avait trop de monde. Il faut pouvoir profiter des événements qui sont lancés."

A l’arrivée, on observait un léger déséquilibre en défaveur des femmes, moins nombreuses à avoir pris part au BXL Tour. "Je me suis inscrite parce qu’on a décidé de faire cela en équipe avec des collègues. Je ne roule jamais à vélo, mais cela s’est bien passé quand même. J’ai commencé à galérer un peu à partir du 35e kilomètre. La plupart des gens étaient super-sympas, mais il y a quelques cyclistes qui font cela pour la gagne et qui hurlent sur ceux qui ne tiennent pas assez leur droite", a relevé Jennifer, 28 ans.

Des participants ont fait état de collisions et de chutes en cascade, notamment dans les tunnels de la Petite Ceinture. Des accidents qui s’expliqueraient par le départ des coureurs plus lents de la catégorie Rando-Cyclo avant les plus rapides. "C’était une décision prise de concert avec la police qui voulait pouvoir rouvrir les axes de circulation au plus vite. Nous ferons un débriefing pour déterminer ce qu’il faut modifier pour la prochaine édition", a indiqué Marina Bresciani, porte-parole de Brussels Major Events (BME).

Insécurité des deux-roues

Une soixantaine de membres de l’association de défense des cyclistes Gracq avaient également pris part à la course pour sensibiliser à l’importance des mesures améliorant la pratique quotidienne du vélo dans la capitale. "Nous nous montrons déjà plus attentifs aux cyclistes et à leur sécurité qu’auparavant. Mais il faut avoir pédalé pendant les 50 km du tracé pour se rendre compte des manquements à la sécurité des deux-roues à Bruxelles", a commenté l’échevin bruxellois des Sports, Alain Courtois (MR) qui avait enfourché un deux-roues pour l’occasion. A l’instar des 20 km de Bruxelles, le BXL Tour doit "devenir une tradition. C’est la première fois que le cycliste est roi à Bruxelles", a-t-il commenté.