Le viaduc Herrmann-Debroux fermé: Déjà la pagaille (PHOTOS)

Une partie du viaduc Herrmann-Debroux fermée
©belga
Belga

Bruxelles Mobilité a indiqué vendredi soir avoir pris la décision de fermer une partie du viaduc Herrmann-Debroux, dès la nuit de vendredi à samedi, après que des "faiblesses" ont été découvertes dans le béton de la construction. Des dommages ont été détectés sur une zone longue de 10 mètres, lors d'une inspection réalisée dans la nuit de jeudi à vendredi. La durée de cette fermeture partielle à la circulation, "préventive", n'est pas encore connue, mais sera dans tous les cas d'au moins 4 jours entiers. Sur place, en ce moment, il faut déjà compter une vingtaine de minutes de bouchons.

La portion de viaduc comprise entre la station de métro Beaulieu et le croisement avec la chaussée de Wavre est concernée. Les faiblesses qui ont été détectées à l'occasion d'une inspection approfondie réalisée par une entreprise externe "ne sont pas visibles de l'extérieur mais bien en interne au niveau des structures portantes du viaduc". "Les dommages s'étendent sur une zone de 10 mètres, ce qui entraîne une instabilité potentielle", ajoute Bruxelles Mobilité, qui évoque des "dommages importants". Des analyses du béton vont être réalisées en laboratoire durant les prochains jours, dont les résultats ne seront connus au plus tôt que mercredi. Le viaduc restera donc fermé, entre Beaulieu et la chaussée de Wavre, au moins jusqu'à ce jour-là. En attendant ces résultats et une réévaluation de la situation, une première "réunion de crise" rassemblant Bruxelles Mobilité, la commune d'Auderghem et la zone de police concernée, aura lieu samedi matin, annonce l'instance régionale.

Le viaduc Herrmann-Debroux, une importante porte d'entrée vers la capitale, a été construit en 1973. Il date donc de la même époque, à quelques années près, qu'un autre ancêtre bruxellois, le viaduc Reyers, qui a été définitivement détruit en 2015-2016 après considération de l'ardoise liée aux travaux de rénovation nécessaires. Sa fermeture devrait avoir des conséquences importantes pour les navetteurs entrant et sortant quotidiennement de Bruxelles, auxquels il est désormais déconseillé de le faire par la zone Delta. Il est préférable de "circuler via le Ring et Tervuren", annonce Bruxelles Mobilité. Des déviations ont également été mises en place au niveau local. Les habitants d'Auderghem circulant en direction de l'extérieur de la ville pourront prendre l'avenue de Beaulieu et l'avenue Herrmann-Debroux. Dans l'autre sens, la déviation empruntera la chaussée de Wavre. A noter qu'une réunion avec la Stib est également prévue.

Le viaduc Herrmann-Debroux fermé: Déjà la pagaille (PHOTOS)
©BELGA


Le viaduc Herrmann-Debroux fermé: Déjà la pagaille (PHOTOS)
©BELGA


Une réunion en matinée entre Bruxelles Mobilité, la commune d'Auderghem et la police

Une première "réunion de crise" doit se tenir samedi vers 10h00 entre Bruxelles Mobilité, la commune d'Auderghem et la zone de police concernée, à la suite de la fermeture préventive du viaduc Herrmann-Debroux samedi en début de nuit, précise la porte-parole de Bruxelles Mobilité. Une inspection approfondie de l'infrastructure a mis au jour d'importants dégâts au béton. Les dommages s'étendent sur une zone de 10 mètres et entraînent une instabilité potentielle. C'est pourquoi Bruxelles Mobilité a décidé de fermer préventivement la portion du viaduc se situant entre la station de métro Beaulieu et la liaison avec la chaussée de Wavre. Les véhicules peuvent toujours circuler sous le viaduc.

Une première réunion est prévue à 10h00 samedi pour réévaluer la situation.

Quelque 25.000 véhicules par jour et par sens de circulation empruntent quotidiennement le viaduc-même, précise Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité. Le flux global sur la E411 vers Delta est évalué à 45.000 véhicules par jour, par sens de circulation, sur l'ensemble des voiries. 

Une proposition de déviation

Le viaduc Herrmann-Debroux fermé: Déjà la pagaille (PHOTOS)
©DR


Sur le même sujet