David, un Belge au prix du Trophée Passion pour représenter l'Institut Emile Gryson

L’enseignant à l’institut Emile Gryson, au CERIA a reçu le premier prix du travail d'équipe

David, un Belge au prix du Trophée Passion pour représenter l'Institut Emile Gryson
©D.R.

L’enseignant à l’institut Emile Gryson, au CERIA a reçu le premier prix du travail d'équipe.

Une entrée végétale, un filet de bœuf farci accompagné de trois garnitures pour plat principal et une Pavlova autour de fruits comme dessert. Cela vous tente ? C’est le menu qu’ont dû réaliser les finalistes du prix du Trophée Passion cette année. Le concours culinaire oppose huit candidats des quatre coins du monde, à l’École Ferrandi Paris.

Parmi eux, David Lievyns représentait la Belgique et son école, l’Institut Emile Gryson, implanté sur le site du CERIA, à Anderlecht. Après y avoir étudié, il y enseigne désormais la cuisine. “J’étais très heureux quand on m’a demandé de participer au concours, c’est une fierté de représenter son pays et son école.”

David à l'entraînement
David à l'entraînement ©D.R.


Fier, mais aussi très appliqué, David a pris le temps de se préparer, testant et modifiant ses recettes au gré de ses essais et des retours critiques de son entourage. Un tel concours, ça ne se prend pas à la légère : “On s’entraîne depuis le mois de novembre. On est vraiment parti d’une feuille blanche, l’histoire qu’on voulait raconter à travers les plats s’est construite petit à petit.” Des chefs étoilés, comme Claude Dupont, ont goûté ses plats, lui permettant de les faire évoluer vers des assiettes dignes du concours.

Après ces mois de préparation, David et son équipe se sont rendu à Paris le mardi 19 mars. “On a arpenté les allées du marché de Rungis pour choisir nos fruits et légumes.” Une fois cette épreuve terminée, le véritable travail a commencé le lendemain matin, en cuisine. “On devait sortir des plats à 11h30 donc le timing était serré mais ça s’est très bien passé ! Je suis content parce qu’on n’a pas pris de retard et qu’on est resté organisé.”

L'équipe avec le Michel Roth, président du jury
L'équipe avec le Michel Roth, président du jury ©D.R.


Si bien organisé que le jury, présidé par Michel Roth, lui a attribué le premier prix du travail d’équipe et d’organisation en cuisine. Une belle récompense, qui s’ajoute à la quatrième place obtenue au classement général. “Ce que je retiens, c’est une grande fierté par rapport au travail accompli et aux produits qu’on a choisis.”

Fier, David l’est aussi d’avoir pu côtoyer autant d’ouvriers de France. “C’est très agréable d’avoir des commentaires positifs sur son travail, surtout quand ce sont de telles personnalités qui les font !”, s’exclame-t-il, un sourire aux lèvres. “C’est très porteur comme expérience. Et puis, ça m’a beaucoup appris, notamment sur la gestion du stress en cuisine. Quand on a eu quelques petits pépins, on a vraiment bien réagi donc je n’en tire que du positif.”

De retour à Bruxelles, il va pouvoir partager sa joie avec ses élèves. “J’ai pensé à arrêter d’enseigner pour me consacrer pleinement à mon activité d’indépendant mais je n’arrive pas à quitter l’institut. Je n’ai pas envie de quitter mes élèves, j’aime vraiment les voir évoluer au fil du temps.”

L'entrée végétale présentée par David et son équipe
L'entrée végétale présentée par David et son équipe ©D.R.

 

Le plat présenté par David et son équipe
Le plat présenté par David et son équipe ©D.R.

 

Le dessert présenté par David et son équipe
Le dessert présenté par David et son équipe ©D.R.