Bruxelles: prendre en compte le handicap, systématiquement

Lundi, un colloque a sensibilisé le Parlement aux besoins des personnes handicapées.

S.E.M
Bruxelles: prendre en compte le handicap, systématiquement
©JC Guillaume

Lundi, un colloque a sensibilisé le Parlement aux besoins des personnes handicapées.

Lundi matin, le Parlement bruxellois accueillait un colloque organisé par le Conseil bruxellois de la personne handicapée. L’objectif : sensibiliser le gouvernement et les administrations de la capitale au handistreaming, c’est-à-dire à la prise en compte systématique, dans toutes les lignes politiques régionales, de la dimension du handicap, ainsi que de la protection et du soutien des personnes en situation de handicap.

Une obligation légale

Le handistreaming implique donc que chaque ministre ou secrétaire d’État intègre l’attention spécifique aux droits des personnes en situation de handicap dans le cadre de ses compétences. "C’est une obligation légale mais comme c’est nouveau, dans la pratique, ce n’est pas encore ça, explique Stéphanie Herman, coprésidente du Conseil. Les gens ont encore tendance à penser que seul le ministre en charge des personnes handicapées est compétent alors que le ministre de l’Emploi est par exemple aussi en charge d’aider les personnes handicapées."

Considérer les besoins

Le Conseil prône ainsi l’intégration d’un référent handistreaming dans tous les cabinets et ministères afin d’assurer une prise en considération des besoins des personnes handicapées. "L’idée est qu’elle connaisse le secteur de la personne handicapée pour être le relais entre le terrain et le politique."

Des problèmes concrets

Le colloque a été l’occasion de revenir sur les problèmes concrets auxquels font face les personnes handicapées, aussi bien en termes de mobilité que de logement ou d’accès à la formation. "L’accessibilité aux transports publics, aux taxis mais aussi aux bureaux de vote et aux formations est loin d’être optimale. Il faut prendre ces besoins en compte dès le début pour éviter de compliquer les choses et de les rendre plus chères."