Une seconde crèche communale touchée par le coronavirus à Saint-Josse

La mesure concerne actuellement 17 enfants, cinq puéricultrices et des résultats complémentaires sont attendus pour les autres bébés fréquentant la section.

Une seconde crèche communale touchée par le coronavirus à Saint-Josse
©dr
A. F.

La commune de Saint-Josse-ten-Noode a décidé mardi de fermer une section de la crèche P'tit Boule, située chaussé de Louvain, après deux tests COVID-19 positifs sur deux bébés fréquentant la même section, a annoncé mercredi le Cabinet du bourgmestre Emir Kir. Un enfant a développé des symptômes et a dû être hospitalisé. Il a été testé quand il était à l'hôpital. Depuis lors, il se porte mieux.

A compter de ce signalement, des enfants et membres du personnel de la crèche ont été testés. Un 2e bébé de la section en cause s'est également avéré positif. Des résultats de tests sont encore attendus.

Cette fermeture de section concerne 17 enfants et 5 puéricultrices.

L'ONE (Office de la Naissance et de l'Enfance) recommande une fermeture de 10 jours. Le calcul est effectué à partir du dernier contact avec les deux bébés. La reprise sera en conséquence autorisée sous certificat médical à partir du 22 janvier. "Nous prenons toutes nos précautions et appliquons scrupuleusement les recommandations de l'ONE afin de garantir la santé des enfants et de notre personnel", assure l'échevine Nezahat Namli, en charge des Crèches francophones et de la Petite enfance.

Le bourgmestre Emir Kir ajoute que la commune sera très attentive à l'évolution de la situation. Il envisage la possibilité de déployer des moyens pour tester les enfants, étant donné qu'ils peuvent aussi transmettre le virus, dans une moindre mesure par rapport aux adultes vu que les plus petits développent peu la maladie : "Ce retour du terrain nous montre que des tout-petits peuvent aussi développer des symptômes importants. Nous réfléchissons depuis un certain temps à une manière efficace de limiter les chaînes de contaminations dans les milieux d'accueil, notamment via l'utilisation de tests salivaires rapides".

La commune a fermé la semaine passée deux sections de la crèche Reine Elisabeth, située rue de l'Abondance, en raison de la contamination d'une puéricultrice.

En novembre dernier, au fort de la 2e vague, l'ensemble des crèches communales avaient été fermées à cause d'un niveau important de contamination parmi le personnel.

Sur le même sujet