Singa veut tisser des liens entre Bruxellois et nouveaux arrivants: "C’est comme une deuxième famille"

L’association Singa se donne pour mission de tisser des liens entre Bruxellois(es) et nouveaux arrivants.

photo DH
© Bauweraerts Didier
El Massaoudi Sarra
Après s’être accordé une grasse matinée, Omar file sous la douche et enfile ses vêtements de sport. Il s’apprête à aller courir avec l’un de ses colocataires. Rien de bien surprenant pour nombre d’entre nous mais pour Omar, ce train-train est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité