Les jeunes qui ont permis l'arrestation de l'agresseur de la gare de l'Ouest témoignent : "On a vu le couteau… On s’est dit on va le choper"

Deux jours après l’agression dans la gare de l’Ouest, la bande de jeunes qui a facilité l’intervention policière se confie. Entre fierté et désarroi face à leur propre situation.

Les jeunes qui ont permis l'arrestation de l'agresseur de la gare de l'Ouest témoignent : "On a vu le couteau… On s’est dit on va le choper"
Adrien Giraud
Dans le couloir qui relie le hall de la gare de l’Ouest aux quais, Ali, Souhail, Mamad et les autres fument cigarette sur cigarette et font tourner des cannettes de Redbull. Ils sont posés contre les vitres, en bande. Ils enchaînent les phrases rapides comme les cigarettes. La scène qu’ils ont vécue la veille est encore bien présente dans leur tête. Pour rappel, ce lundi 1er février vers 15 heures, ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité