Près de 250 places d'accueil de plus pour protéger les sans-abri du froid à Bruxelles

Les Sans Domicile Fixe (SDF) de la capitale peuvent accéder temporairement, si nécessaire, à 250 places de plus durant la période de froid que traverse le pays, ont annoncé mardi midi le ministre bruxellois de l'Aide aux personnes, Alain Maron, et les responsables de la structure de coordination Bruss'help et du Samu social.

belga

Ces places s'ajoutent aux plus de 3200 places d'accueil ouvertes depuis plusieurs mois et qui constituent un niveau jamais atteint en Région bruxelloise, a souligné le ministre Maron, lors d'un contact avec la presse. "Nous n'avons jamais eu une capacité aussi élevée. Nous avons toutefois encore un peu poussé les murs ce week-end pour augmenter cette capacité", a expliqué Alain Maron.

Le cabinet du ministre a par ailleurs adressé une demande à la SNCB dont trois grandes gares demeureront accessibles aux personnes sans toit au moins au cours de la prochaine nuit. La SNCB examine la situation avec les gestionnaires des gares pour les nuits suivantes.

Une demande a également été adressée à la STIB qui dispose de stations souterraines.

Les places existantes restent temporairement accessibles en journée.

Selon le directeur de Bruss'help, François Bertrand, contrairement à ce qui se passait il y a quelques années, les acteurs sont tous reliés via cette jeune structure de coordination de l'aide aux sans abri qui veille à "mettre en complémentarité et en cohérence" les dispositifs de nuit et de jour.

Une concertation a été entamée la semaine dernière avec les différents acteurs. Bruss'help veille à assurer une complémentarité entre l'hébergement de nuit et ce qui se passe en journée. La maraude est étendue à la journée pour aller à la rencontre des sans abri. Depuis la semaine dernière également, Bruss'help est connectée avec la Haut fonctionnaire en charge de la protection civile.

D'après François Bertrand, les 247 places d'hébergement complémentaires se répartissent comme suit: 90 places dans un hôtel depuis la semaine dernière; en tout 77 places sur les trois sites de New samu social; 30 places via Brussels refugees; 38 places sur des sites de la Croix Rouge et 12 places au Centre Ariane.

De son côté, la Haut Fonctionnaire en charge de la Sécurité civile a Bruxelles a pris contact avec les communes pour connaître les besoins au niveau local.