Les Uber privés de smartphone : une nouvelle manifestation organisée ce jeudi devant le cabinet Vervoort

L'annonce de Rudi Vervoort de l'interdiction par les chauffeurs VLC d'utiliser leur smartphone a fait bondir les quelque 2000 chauffeurs du secteur.

Les Uber privés de smartphone : une nouvelle manifestation organisée ce jeudi devant le cabinet Vervoort
©Belga
A. F.

L'annonce de l'interdiction par les chauffeurs VLC d'utiliser leur smartphone a fait bondir les quelque 2000 chauffeurs du secteur. Une manifestation a été organisée lundi matin devant le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, en charge du dossier, et le secteur remettra le couvert ce jeudi.

"Vu le contexte actuel en ce qui concerne la mobilité du secteur des LVC à Bruxelles, les chauffeurs manifesteront ce jeudi 4 mars à partir de 9h30 jusque midi", explique Fernando Redondo, président de l'Association Belge des Chauffeurs de Limousine (ABCL).

L'ABCL précise avoir reçu toutes les autorisations pour pouvoir manifester.

Afin de permettre le maintien des activités de mobilité partagée à Bruxelles, l'ABCL propose l’organisation dans les prochaines semaines d’une table ronde avec tous les acteurs concernés par le Plan Taxi afin d’échanger sur des propositions et d’explorer les synergies possibles, "dans l’intérêt de toutes les parties", précise Fernando Redondo.

Alors qu'Uber est implanté dans la capitale depuis 2014, aucune réforme digne de ce nom n'a encore pu être présentée par l'exécutif bruxellois. Une situation jugée "désespérante" par le secteur. "Près de sept ans plus tard, cette réforme n'a toujours pas vu le jour et doit être menée de toute urgence. Sans réforme, 2 000 chauffeurs, qui travaillent très dur, perdront très probablement leur source de revenus et leur capacité à subvenir aux besoins de leurs familles. Désormais, les retards pris dans l’élaboration de la réforme deviennent vraiment très problématiques", déplore Fernando Redondo.


Sur le même sujet