"On ne peut plus rien attendre des hommes": une cinquantaine de femmes revendiquent leurs droits à Bruxelles

Piquets de grève, danses et chants militants, témoignages. Les femmes ont donné de la voix dans plusieurs lieux bruxellois.

Pol Partouche
" So-so-so, solidarité, avec les femmes du monde entier !" Toute la matinée, plusieurs collectifs féministes, dont le groupe 8 maars, ont uni leur voix en cette journée internationale des droits des femmes à Bruxelles. Devant les passants et les journalistes, plusieurs dizaines de femmes, toutes vêtues de violet et de noir, ont organisé toute une série d'actions en faveur de l'obtention de plus d'égalités. Dans la rue du Grand Hospice tout d'abord, juste derrière la place du Béguinage, le collectif Action Logement Bruxelles a entonné plusieurs chants féministes et réalisé plusieurs chorégraphies. " Notre mobilisation a pour but de visibiliser la présence des femmes dans l'espace public et de montrer qu'en ce 8 mars les femmes sont au rendez-vous pour revendiquer leurs droits", affirme Léa D., co-présidente d'Action Logement Bruxelles. Les femmes demandent également aux autorités bruxelloises de mettre à disposition des logements...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet