Action au parlement européen à Bruxelles contre la levée d’immunité des exilés catalans

Une trentaine de personnes ont manifesté mardi en début d'après-midi à Bruxelles, devant le Parlement européen, pour dénoncer la levée de l'immunité de trois députés européens indépendatistes catalans, Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsatí.

Action au parlement européen à Bruxelles contre la levée d’immunité des exilés catalans
©BELGA

C'est l'association ANC (Assemblée nationale catalane) à Bruxelles qui a organisé ce rassemblement, place du Luxembourg. Une image du drapeau de la Catalogne indépendante portant l'inscription "Démocratie" a été mise en cage. Une grande banderole noire portait le message "Stop the repression against the catalan people !". Les manifestants avaient aussi apporté des drapeaux européens et de la Catalogne indépendante. Des discours ont été prononcés par les trois exilés catalans visés par le vote. Toni Comín a répété qu'à ses yeux, la victoire n'était pas éloquente car à côté des 404 voix pour, 247 "dissidents" avaient voté contre la levée d'imunité et 42 députés s'étaient abstenus. Clara Ponsatí a entre autres discuté du travail parlementaire réalisé. Carles Puigdemont a déploré que le différend ne puisse pas se résoudre au niveau politique et qu'il soit nécessaire de recourir à l'emprisonnement de dirigeants indépendantistes pour sédition, à l'exil et à des poursuites judiciaires. "Jusqu'à maintenant c'était juste la démocratie en Espagne qui avait pris un coup et aujourd'hui, avec ce vote, c'est la démocratie européenne qui est ébranlée", estime Nuria Bordes, organisatrice des manifestations pour l'Assemblée nationale catalane à Bruxelles. "Cette levée d'immunité ravive les demandes d'extradition de ces eurodéputés qui étaient protégés par leurs fonctions politiques. On verra les protestations possibles, mais si jamais les demandes d'extradition venaient à être acceptées, ils risquent la prison en Espagne".