Le collectif "L’abîme" planifie la prochaine édition de "La boum" au bois de la Cambre: 4000 personnes ont déjà répondu à l'appel

Après le faux festival dans le bois de la Cambre la semaine dernière, le collectif l’abîme prépare la “Boum 2”. 4000 personnes ont déjà répondu à l'appel.

Le collectif "L’abîme" planifie la prochaine édition de "La boum" au bois de la Cambre: 4000 personnes ont déjà répondu à l'appel
©AFP

Sur les réseaux sociaux, plus de 4000 personnes ont répondu qu’elles souhaitaient participer à l’événement :”La Boum 2”. C'est le collectif : “L’Abîme” qui est derrière l’événement. Cette fois-ci, plus question d’un poisson d’avril. Les organisateurs veulent fixer une date en fonction de la réponse d’Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur.

Pour rappel, jeudi dernier, le faux festival “La Boum” a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans le bois de la Cambre à Bruxelles. Après l’intervention de la police pour tenter d'arrêter la fête, des affrontements violents ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l’ordre. Au final, on déplore plusieurs dizaines de blessés dont trois policiers. Au niveau matériel, six véhicules de police ont été endommagés. 

Le lendemain, un nouvel événement,  "L’Abîme”, était organisé par le collectif du même nom. “Les jeunes n’en peuvent plus des restrictions sociales, ils sont au bout du rouleau”, déclaraient alors les organisateurs. Là encore, il y a eu des affrontements entre la police et les manifestants avec une dizaine d’interpellations.

Dans un communiqué de presse diffusé aujourd’hui, le collectif "l'Abîme" répond à la lettre ouverte de la ministre . “Nous proposons donc à la jeunesse en manque de liberté, de fêtes, d’amour et de câlins comme vous le reconnaissez, d’imaginer et d’organiser La BOUM 2 dans le bois de la Cambre en attendant le jour J. Le jour de la délivrance que vous nous promettez d’ici quelques semaines, et pas dans des mois comme nous le pensons, et que nous attendons tous depuis plus d’un an. Votre mission, si vous l’acceptez Madame la ministre puisque vous nous avez proposé votre aide, est de nous accorder l’autorisation officielle ainsi qu’une date pour l’organisation d’une BOUM 2 dans le bois de la Cambre et, si vous le jugez nécessaire, de nous proposer des règles sanitaires qui prendraient en considération les avis de spécialistes, dont certains estiment que le risque de ce genre d’événement est minime et pourtant tellement vital à notre jeunesse. Ne serait ce pas-là un bel hommage à rendre à nos sacrifices consentis pour nos aînés.”

La date potentielle est fixée au 1er mai prochain. 

Sur le même sujet