Les organisateurs de la Boum du 1er avril se dissocient de la Boum 2 et mettent les points sur i: "Ne vous cachez pas sous notre nom"

Après un silence radio d'environ un mois, les membres du collectif La Boum Team, le festival initial du 1er avril qui avait connu des débordements, ont tenu à se distinguer d'usurpateurs dans une publication Facebook. "Ne vous cachez pas sous notre nom. Ayez le courage de vos idées"

Les organisateurs de la Boum du 1er avril se dissocient de la Boum 2 et mettent les points sur i: "Ne vous cachez pas sous notre nom"
©BAUWERAERTS DIDIER
Pierre-Yves Paque

"La Boum est un mouvement populaire qui prône la liberté d’expression, l’humour, le surréalisme à la Belge ainsi que le droit de s’évader durant cette période morose." Ce mercredi après-midi, les organisateurs de la fameuse Boum -qui n'avait plus communiqué depuis la veille du jour J- ont partagé une publication sur leur page Facebook afin de se distinguer d'"usurpateurs". " Nous ne sommes pas présents pour influencer ou diriger des personnes.Chacun est libre de ses propres faits et gestes. Nous tenions simplement à être clairs envers les individus qui se font passer pour des membres de notre collectif afin de servir leurs convictions", expliquent-ils ainsi avant de demander, "Ne vous cachez pas sous notre nom. Ayez le courage de vos idées".


Cette communication intervient alors que Moustique a publié ce mercredi une analyse interpellante des futurs participants à l'événement de ce samedi 1er mai. Des profils "dangereux" seraient ainsi en train de se réapproprier le rassemblement comme des responsables de mouvements d'extrême droite ou d'extrême gauche, des ex-paracommandos, des personnes issues du monde de la sécurité privée ou de salles de sports de combat,... Cela, cumulé à un nombre important de participants, annoncerait une Boum 2 "explosive", selon l'hebdomadaire.

"La Boum fera son retour pour un véritable rendez-vous"

Le post rappelle ainsi que "Toutes communications du collectif La Boum sont publiées via cette page officielle. Les autres entités et événements du même nom n’ont absolument rien à voir avec le collectif la Boum".

Et comme les organisateurs nous l'avaient révélé en exclusivité à la DH la veille du premier avril qui a quelque peu dégénéré, une seconde édition dans les règles aura bel et bien lieu. "Grâce à vous, La Boum fera son retour pour un véritable rendez-vous. Restez connectés et d’ici là, faites attention à votre santé et à celles de vos proches."

Sur le même sujet