Faits de racisme chez les pompiers: le PS réitère son soutien à J. Ikazban, auditionné par la police judiciaire

La fédération bruxelloise du PS a apporté vendredi, par la voix de son président Ahmed Laaouej, son soutien au député socialiste Jamal Ikazban, entendu par la police judiciaire après une plainte pour diffamation et calomnie déposée par le représentant du SLFP, section pompiers, Eric Labourdette. Selon le quotidien La Capitale, en octobre dernier, des commentaires racistes avaient été publiés sur Facebook de la part de pompiers.

Faits de racisme chez les pompiers: le PS réitère son soutien à J. Ikazban, auditionné par la police judiciaire
©BELGA
BELGA

Le député Jamal Ikazban (PS) a dénoncé ces propos dans le cadre de son travail parlementaire, et le syndicaliste des pompiers, Eric Labourdette, a porté plainte pour calomnie.

Pour la Fédération bruxelloise du PS, le député régional PS n'a pas fait autre chose que ce que fait le Parti Socialiste bruxellois depuis toujours: "relever et dénoncer les faits de racisme et de sexisme chaque fois qu'ils ont à être déplorés en particulier dans certains services publics",

"On se rappellera qu'un membre du corps des pompiers affirmait sur les réseaux sociaux il y a peu qu'il se réjouirait s'il y avait encore plus de décès liés au Covid dans certains quartiers populaires de Bruxelles. (...) des propos isolés qui ne doivent pas jeter l'opprobre sur l'ensemble des pompiers", a ajouté le PS Bruxellois par voie de communiqué.

Après la dénonciation de ces propos par le député Jamal Ikazban, "Eric Labourdette s'est alors cru autorisé à assimiler à des 'déchets' ceux qui dénonçaient ces propos scandaleux. Le PS a immédiatement saisi le SLFP pour s'indigner de l'attitude du délégué dont le Syndicat Libéral de la Fonction publique a condamné sans équivoque de tels propos".

Parlant de "manoeuvre d'intimidation manifeste", la fédération bruxelloise du PS se dit dès lors "consternée et indignée" d'apprendre que suite à une plainte dirigée contre Jamal Ikazban par le même Eric Labourdette, le député s'est vu contraint de répondre à une demande d'audition de la police judiciaire.