Bientôt, une piscine à ciel ouvert sur le toit des Abattoirs d'Anderlecht ? (PHOTOS)

Une étude de faisabilité va être menée pour déterminer si le projet est viable, y compris financièrement.

Bientôt, une piscine à ciel ouvert sur le toit des Abattoirs d'Anderlecht ? (PHOTOS)
©NV ABATTOIR BAUKUNST
M. L.

La Région bruxelloise étudie la faisabilité concrète de l’installation d’une piscine sur le toit de Manufakture, sur le site de l’Abattoir. La décision a été prise hier lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement bruxellois.

C'est la Société d’aménagement urbain (SAU) de Bruxelles qui a reçu la mission d'étudier la manière d’installer et exploiter la piscine sur la toiture. "La future piscine à ciel ouvert doit apporter une valeur ajoutée architecturale pour les Bruxellois et participer au rayonnement de la ville, le projet doit être accessible pour les Bruxellois. L’attention doit aller à l’inclusivité et à l’accessibilité financière. Enfin le projet doit être innovant et attrayant pour différents types de nageurs, il doit aussi être accessible aux écoles", précise le secrétaire d'Etat en charge de l'Urbanisme Pascal Smet (one.brussels).

Bientôt, une piscine à ciel ouvert sur le toit des Abattoirs d'Anderlecht ? (PHOTOS)
©NV ABATTOIR BAUKUNST

"L’étude de faisabilité est une première étape indispensable pour déterminer si un tel projet est viable, y compris financièrement, en Région bruxelloise. Elle devra permettre de répondre à des questions basiques mais nécessaires liées au financement, au montage juridique et aux contraintes techniques et opérationnelles du site", précise de son côté Bernard Clerfayt (Défi).

La fonction de la toiture a bien entendu un impact sur la conception et le choix des matériaux pour le reste du bâtiment. Pour éviter de ralentir les travaux et garder ouvertes toutes les possibilités, la VGC a déjà décidé à l’automne 2020 de financer les surcoûts liés au renforcement des fondations et de la structure.

Bientôt, une piscine à ciel ouvert sur le toit des Abattoirs d'Anderlecht ? (PHOTOS)
©NV ABATTOIR BAUKUNST

"Ce site va devenir une superbe nouveau quartier et une piscine s’inscrirait parfaitement dans ce contexte urbain. Il est en outre parfaitement possible de récupérer la chaleur résiduelle des activités de transformation de produits alimentaires (comme les entrepôts frigorifiques) pour chauffer l’eau de baignade. Un bel exemple de combinaison de fonctions urbaines, d’architecture et de durabilité. J’espère donc qu’ensemble, dans tous les niveaux de pouvoir et par-delà les répartitions des compétences, nous réussirons ce magnifique projet pour les Bruxellois", déclare encore Pascal Smet.

Bientôt, une piscine à ciel ouvert sur le toit des Abattoirs d'Anderlecht ? (PHOTOS)
©NV ABATTOIR BAUKUNST