Prendre un rendez-vous pour son vaccin en faisant son marché ? La Région pilote plusieurs actions dans six communes bruxelloises

Afin de diminuer le frein du numérique à la campagne de vaccination, les équipes mobilisées sur les marchés de six communes bruxelloises, vous proposent de prendre rendez-vous pour votre première injection

Prendre un rendez-vous pour son vaccin en faisant son marché ? La Région pilote plusieurs actions dans six communes bruxelloises
©BAUWERAERTS DIDIER
J.Bo

Dimanche matin, à l'une des entrées du marché du Midi à Saint-Gilles à proximité de la gare du Midi, un bus bleu de la Stib est stationné. Devant le bus, plusieurs personnes vêtues d'un coupe-vent bleu marine avec le logo de la Région Bruxelles-capitale dessiné dans le dos ainsi que l'inscription "Docteur-IT", distribuent des prospectus. Certains accostent les passants. Leur but ? Permettre aux gens de prendre un rendez-vous sur Bruvax pour se faire vacciner. Depuis lundi 17 mai et jusqu'au jeudi 24 juin, les services du cabinet de la transition numérique réalisent des actions dans les marchés des six communes où le taux de vaccination reste bas. Ces communes sont Saint-Gilles, Bruxelles-Ville, Schaerbeek, Koekelberg, Molenbeek et Saint-Josse. "Les facteurs qui entraînent cette carence de vaccin sont multiples mais l'un d'entre eux est lié aux compétences informatiques, indique Pauline Lorbat, porte-parole du ministre de la transition numérique Bernard Clerfayt (Défi). Certaines personnes ne réussissent pas à se rendre sur la plateforme pour prendre rendez-vous. La fracture numérique ne peut pas être un frein à la vaccination surtout quand on sait que la sortie de crise se fera par la vaccination." .

Le ministre rappelle que cette action vient en complément des EPN (Espace publics numériques), installés un peu partout dans la région bruxelloise. "Dès que c'est votre tour pour l'inscription, n'ayez pas peur. Rendez-vous dans ces espaces. Vous verrez que c'est faisable", souligne Bernard Clerfayt. Ces actions sur les marchés permettent d'accrocher ls gens au numérique".

"Nous nous rendons sur les marchés car c'est là que nous pouvons toucher le plus de monde, explique Tania Maamary, coordinatrice de l'inclusion numérique au sein de Centre Informatique pour la Région bruxelloise (Cirb). Nous installons une tonnelle et nous proposons aux gens de les inscrire directement sur tablette ou ordinateur . Aujourd'hui, (dimanche, NDLR) sur le marché de Saint-Gilles nous avons ce bus multimédia prêté par la Stib. Ce bus a un impact positif pour notre action. Il est visible de loin et reconnaissable par les gens. Nous sommes un peu plus en retrait que lorsque nous avons une tonnelle mais avec les restrictions sanitaires il n'y a que deux entrées et sorties. On arrive donc à avoir pas mal de monde".

Moussa Dioum, coordinateur de l'ASBL Espace Cultures et Développement, est posté à côté d'une table couverte de prospectus: "Nous avons été mandaté par la Région. Nous interceptons les gens ou bien ils viennent directement nous voir. On leur propose de les inscrire directement et s'ils ne veulent pas on leur donne toutes les informations nécessaires ainsi que des dépliants. Les gens sont encore un peu frileux à l'idée de s’inscrire tout de suite".

Atmane rentre dans le bus avec son caddy. "Je n'ai pas internet à la maison, seulement sur mon GSM", raconte la Forestoise de 71 ans. Je n'ai pas le temps de chercher comment faire". Munie de son numéro de registre national, elle a pu s’inscrire pour sa 1ère injection avant de faire ses courses. Les docteurs IT seront encore présents toute la semaine prochaine. Ils seront à Schaerbeek avenue Chazal mardi matin, jeudi matin sur la Place Communale de Molenbeek et vendredi en mi-journée sur la Place Henri Vanhuffel à Koekelberg.